Les autres films de la semaine

 |   |  565  mots
Parmi les sorties de la semaine: "Delice Paloma", "Half Moon" "Le ciel de Suely" "La Leon".

"Delice Paloma"
Après "Le Harem de Mme Osmane" et "Viva Laldjérie", le cinéaste Nadir Moknèche retrouve pour la troisième fois son actrice fétiche Biyouna, comédienne et danseuse, grande figure de la scène algéroise. Elle incarne cette fois Mme Aldjéria, une femme du peuple reine de la combine qui sait tirer le meilleur parti de la corruption régnant en Algérie et de la crédulité de ces concitoyens. Femme libérée qui n'a peur de rien ni de personne, un peu maquerelle, elle "arrange" les affaires de ses semblables qui font appel à ses services pour des missions diverses et variées (détective privé, constat d'adultère, fourniture d'escort girls, torpillage d'un concurrent, etc). Elle élève seule son grand fils Riyad et règne sur toute un tribu dans un grand appartement moderne et déglingué qui domine tout Alger. Mme Aldjéria a une grande ambition: transformer les ruines de Tipaza et les thermes de Caracalla en hôtel de luxe. Mais elle va se casser les dents sur cette affaire où trempe également un ministre autrement plus influent qu'elle. Truculent.
N.T.

"Half Moon"
Primé au dernier Festival du film de San Sebastian, "Half Moon", de Bahman Ghobadi, narre le voyage du musicien kurde Mamo et de ses fils, passant du Kurdistan iranien au Kurdistan irakien. Mamo, vieil artiste reconnu, rassemble ses fils musiciens pour donner son premier concert au Kurdistan irakien, libéré après 35 ans de régime de Saddam Hussein. Regroupée dans un vieux bus délabré, la troupe est confrontée à de nombreux obstacles: l'interdiction pour les femmes en Iran de chanter en public, l'hostilité des forces armées iraniennes et turques, mais aussi la mort. Plaidoyer pour l'union du Kurdistan, qui s'étend sur quatre pays, dont l'Iran, "Half Moon" est un film touchant, onirique et poétique, où la musique joue le rôle de la destinée.
N.P.

"Le ciel de Suely"
Plutôt bien filmé par le brésilien Karin Aïnouz, ce film suit l'histoire de la jeune et belle Hermila qui, de retour de São Paulo avec son bébé, revient dans son village natal du Nordeste. Hébergée par sa grand-mère et sa tante jusqu'au retour de son mari, elle réalise bientôt que celui-ci ne reviendra pas. Elle décide de prendre un nouveau départ et s'invente une nouvelle identité, celle de "Suely". Pour survivre, elle fait commerce des ses charmes et invente des modalités vraiment très originales. Ce qui n'est pas du tout du goût de ses aînées...
N.T.

"La Leon"
Ce film en noir et blanc à la beauté sauvage, de l'argentin Santiago Otheguy, se perd dans le labyrinthe de rivières et de ruisseaux du delta du Parana. Alvaro mène une vie solitaire, pêche et coupe des roseaux pour vivre. L'homosexualité et la passion pour les livres font de cet homme discret un personnage à part parmi les habitants de cette contrée perdue dans le temps. Le plus hostile est Turu, homme violent et autoritaire qui voit en Alvaro un danger et qui conduit un bateau-bus, seul lien entre la ville et ce territoire sauvage. On se laisse prendre ou pas à l'hypnotique ambiance aquatique de ce film quasiment muet.
N.T.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :