Tokyo enregistre une hausse inattendue de son excédent commercial en février

Le solde commercial positif a progressé de 7,7% le mois dernier, surtout grâce au recul des importations pétrolières. Le ralentissement américain devrait toutefois, à l'avenir, avoir un impact négatif sur l'excédent.

L'excécent commercial nippon a connu une hausse surprise de 7,7% en février grâce au recul des importations pétrolières et au dynamisme persistant des exportations d'automobiles, d'ordinateurs et de semi-conducteurs, a annoncé ce jeudi le ministère des Finances. L'excédent a atteint 979,58 milliards de yens (6,36 milliards d'euros), alors que les économistes s'attendaient en moyenne à une baisse de 33,4% sur un an à 630,8 milliards de yens, selon un sondage réalisé par le quotidien économique Nikkei.

Les exportations ont augmenté de 9,7% à 6.417,63 milliards de yens (41,67 milliards d'euros), fortement aidées par la faiblesse persistante du yen par rapport au dollar. Les importations ont pour leur part augmenté de 10,1% à 5.438,05 milliards (35,31 milliards d'euros), a précisé le ministère.

Le secteur automobile a confirmé sa bonne santé, avec des exportations en hausse de 19,7% sur un an (dont +15,4% vers les Etats-Unis et +25,7% vers l'Union européenne). Les exportations d'ordinateurs ont augmenté de 22,9%, celle de semi-conducteurs de 15,4% et celles d'acier de 28,5%. Dans le même temps, les importations pétrolières ont chuté de 12% en valeur (-5,5% en volume) grâce au recul des cours du brut.

"La forte hausse de la valeur des importations pétrolières était l'une des premières causes de la contraction de l'excédent commercial japonais au cours de la première moitié de l'an dernier. Mais il semble probable que l'excédent sera dopé par l'impact des prix du pétrole plus faibles au cours des prochains mois", a commenté Hiromichi Shirakawa, économiste au Credit Suisse, cité par l'AFP.

Les économistes avertissent cependant que l'excédent commercial pourrait se contracter prochainement à cause d'un éventuel ralentissement économique aux Etats-Unis, premier client étranger du Japon. "Il y a de fortes chances pour que l'excédent diminue, alors qu'on s'attend de plus en plus à ce que l'économie américaine s'essouffle plus tard cette année", a estimé Keiji Kanda, économiste à l'Institut de recherche Daiwa.

En février, l'excédent commercial avec les Etats-Unis a augmenté de 9,2%, les exportations ayant augmenté de 7% et les importations de 4,2%. L'excédent avec l'UE a pour sa part bondi de 33,3%, conséquence de la force de l'euro par rapport au yen.

Par ailleurs, le ministère des Finances a révisé à la baisse les chiffres du commerce extérieur pour janvier, qui affichent un léger déficit de 1,9 milliard de yens (contre un déficit de 353,53 milliards en janvier 2006), au lieu du léger excédent de 4,4 milliards annoncé dans un premier temps.


Légère hausse des prix des terrains en 2006
Les prix des terrains ont augmenté en 2006 pour la première fois en seize ans, reflétant la fin de la longue période de déflation qui avait miné la deuxième économie mondiale depuis l'éclatement de la bulle spéculative immobilière au début des années 1990. La hausse reste cependant très faible. L'an dernier, les prix moyens des terrains résidentiels ont augmenté de 0,1% par rapport à 2005, et ceux des terrains à usage commercial de 2,3%, a annoncé ce jeudi le ministère de la Construction. En 2005, les prix des terrains résidentiels et commerciaux avaient tous deux chuté de 2,7% par rapport à l'année précédente. La hausse de l'an dernier s'explique essentiellement par de fortes augmentations des prix dans les grandes villes. Dans de nombreuses zones rurales, les prix continuent à baisser, a précisé le ministère.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.