Postbank enregistre des résultats inférieurs aux attentes au deuxième trimestre

La banque postale allemande, Postbank, a publié des résultats au deuxième trimestre en hausse mais fait moins bien que prévu. Malgré un contexte de rude compétition, la banque de détail allemande ne révise pas ses objectifs.

Mention passable pour la banque postale allemande. Postbank a publié ses résultats pour le deuxième trimestre. En réalisant un bénéfice net de 151 millions d'euros, en hausse de 6%, le groupe bancaire déçoit légèrement les analystes qui tablaient sur environ 154 millions de profit. Le bénéfice imposable, une référence pour les prévisions internes, collent, lui, aux attentes en s'établissant à 234 millions d'euros.

La banque postale germanique attribue notamment ce bilan mitigé aux coûts liés à l'intégration de la banque BHW, acquise l'an dernier. La banque de détail, l'activité coeur de la Postbank, a également souffert de la hausse de trois points de la TVA outre-Rhin en janvier dernier. C'est grâce à l'activité de crédit que le résultat trimestriel a été tiré vers le haut. Depuis le début de l'année, le groupe a vu son rendement des fonds propres avant impôts
atteindre 17,5%, contre 17,1% l'an dernier. La Postbank reste confiante et ne révise pas son objectif de rendement des fonds propres avant impôts de plus de 20% pour 2008.

Dirigé depuis moins d'un mois par Wolfgang Klein, la Postbank bénéficie de la confiance des investisseurs qui apprécient la visibilité du groupe et la régularité des résultats. L'action se paie 13 fois ses bénéfices prévus contre 7 fois pour l'action de sa rivale, la Deutsche Bank. Depuis le 1er janvier, le titre Postbank a toutefois reculé de près de 13%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.