Avenir d'Airbus : la CFE-CGC dénonce les "gué-guerres nationalistes"

 |   |  292  mots
Le syndicat de l'encadrement prend position face aux blocages sur le plan de restructuration d'Airbus et d'EADS; Il dénonce "la défense des prés carrés"

"La CFE-CGC, première organisation syndicale chez les ingénieurs et cadres, seconde organisation de l'avionneur avec ses 3 500 adhérents et 27 % de représentativité, tous collèges confondus, s'interroge sur les jeux politiciens et nationalistes qui semblent aujourd'hui prédominer.

Airbus a su se hisser à la première place mondiale tant en prises de commandes qu'en livraisons. Aujourd'hui, suite à de graves défaillances de communication et de management, la direction s'apprêtait à communiquer ce 20 février 2007 les orientations du plan baptisé "Power8". Mais la réunion du CEE prévue vient d'être annulée compte tenu de "l'interruption" des travaux du conseil d'administration du 18 février dernier.

Cela signifie-t-il que tous les emplois ne seront pas remis en cause ? Nous pourrions nous en réjouir. Hélas ! il apparaît plutôt que les gué-guerres nationalistes et la défense des prés carrés soient relancées.

Bernard Valette, président de la CFE-CGC AED souligne que son organisation ne s'intéresse qu'à la préservation de l'avenir. Notre analyse du plan Power8 ne se fera que dans cette perspective, sachant que nous avons à faire face à un formidable plan de charge. Elle examinera les moyens mis en oeuvre pour faire des programmes A380, A400M, A350 des réussites au moins équivalentes à celle de la famille A320.

La CFE-CGC demande un plan détaillé qui, pour la France, laisse une large place à la concertation et à la négociation d'une véritable GPEC qui préserve les capacités humaines pour relever les défis de demain. Elle n'acceptera pas que les intérêts politiques du gouvernement allemand passent avant les intérêts industriels d'Airbus. Ou alors, ce sera au gouvernement français de donner de la voix !"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :