Le marché salue le coup de main à Natixis des Banques populaires et des Caisses d'épargne

Les Banques populaires et les Caisses d'épargne annoncent jeudi se porter au secours de leur filiale Natixis en rachetant la totalité du capital de CIFG, sa filiale spécialisée dans le réhaussement de crédit, qui est en besoin urgent de fonds propres. Le titre Natixis a pris 15,53% à la Bourse de Paris à 13,09 euros.

Les Banques populaires et les Caisses d'épargne ont décidé de se porter au secours de leur filiale Natixis en rachetant la totalité du capital de CIFG, sa filiale spécialisée dans le réhaussement de crédit, qui est en besoin urgent de fonds propres. Cette nouvelle a soulagé les investiseurs qui étaient très inquiets.

Dans un communiqué commun, les deux groupes mutualistes indiquent qu'ils entendent apporter à CIFG "les ressources financières nécessaires au maintien de son rating AAA auprès des trois agences de notation financière". "Les modalités de ce soutien financier, réalisé sous la forme de fonds propres ou assimilés et évalué à un montant de l'ordre de 1,5 milliard de dollars, feront l'objet d'une discussion avec les agences de notation en vue de le mettre à disposition de CIFG dans le mois à venir".

Comme les autres acteurs du réhaussement de crédit, CIFG a été ébranlé par les retombées de la crise du subprime et l'agence Fitch a indiqué récemment qu'elle était l'un de ceux ayant le plus besoin d'une recapitalisation. Les difficultés de CIFG ont contribué à la déprime du titre Natixis, qui accuse une perte de 46,76% depuis le début de l'année. Avec cette nouvelle, le titre Natixis repart de l'avant et a gagné ce jeudi 15,53% à la Bourse de Paris à 13,09 euros.
Les Banques populaires et les Caisses d'épargne indiquent que ces opérations seront présentées aux instances et autorités de contrôle compétentes en France et à l'étranger et seront finalisées dans les prochaines semaines.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.