EADS : la banque russe VTB vend sa participation de 5%

Le conseil d'administration de la Banque de Développement russe (VEB) a accepté d'acheter une part de 5% d'EADS à la banque VTB au prix de 24,23 euros le titre, selon une source citée par l'Agence Reuters. Toutefois, les Russes ne sortent pas du capital puisque c'est la holding russe UAC (Compagnie aéronautique russe unifiée) qui devrait reprendre la participation de la VEB.

2 mn

Comme le directeur général de la banque publique russe VnechTorgBank (VTB) s'y était engagé au début du mois, le conseil d'administration de la Banque de Développement russe a accepté le rachat d'une part de 5% d'EADS - maison mère d'Airbus - auprès de la banque VTB au prix de 24,23 euros le titre, selon une source proche du dossier citée par l'Agence Reuters. Ce prix valorise les 41 millions de titres du groupe européen de défense et d'aérospatiale à environ 1 milliard d'euros (987 millions d'euros exacetement). A la Bourse de Paris, le titre EADS perdait ce soir 1,9% à 22,13 euros.

En fait, la Banque de Développement n'est qu'un acheteur intermédiaire dans cette transaction. Andreï Kostin, directeur général de VTB, avait précisé le 9 décembre que l'acheteur final de cette participation de 5% serait la United Aviation Corporation (UAC, pour Compagnie aéronautique unifiée russe). Cette dernière a été créée l'an dernier pour devenir le champion national de l'aéronautique. Elle rassemble les constructeurs Soukhoï, Irkout, Iliouchine, Tupolev et MiG.

Lorsque VTB, banque contrôlée par l'Etat russe, avait acquis sa participation de manière inattendue l'an passé, la Russie recherchait un accord de production conjointe avec EADS et espérait un droit de regard stratégique dans le groupe de défense et d'aéronautique européen. Mais les grands actionnaires d'EADS ont fait comprendre à Moscou qu'il était hors de question que VTB monte encore au capital de la société-mère d'Airbus. Dans une interview donnée au quotidien des affaires russe Vedomosti, Thomas Enders, président excécutif d'Airbus, avait eu des mots très durs pour qualifier cette opération.

La Banque de Développement, qui émarge à hauteur de 200 milliards de roubles au budget de l'Etat, est l'une des nombreuses institutions mises sur pied par le gouvernement pour diversifier l'économie russe, hors du gaz et du pétrole.


Pas de marge d'exploitation à deux chiffres avant 2015
Selon le quotidien allemand Financial Times Deutschland, EADS ne prévoit pas d'atteindre une marge bénéficiaire d'exploitation à deux chiffres avant 2015, en raison de la hausse de l'euro. Ces prévisions seraient contenues dans le plan stratégique Vision 2020 qui doit être présenté le mois prochain. En publiant ses résultats 2006, la nouvelle direction d'EADS avait déjà clarifié sa communication sur les marges bénéficiaires, s'en tenant à un objectif de long terme fixé à 5%, décevant des analystes qui parlaient encore de marge à deux chiffres.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.