Prix du gaz : Gaz de France attend le verdict du gouvernement

Alors que le Figaro évoque un éventuel gel des prix du gaz pour répondre à la problématique du pouvoir d'achat, Gaz de France rappelle que la récente loi sur l'énergie prévoit une hausse des tarifs réglementés du gaz liée à celle du pétrole. Mais en l'état, elle serait inférieure à 10%. Sous réserve de la décision finale des pouvoirs publics.

Alors que Nicolas Sarkozy va s'exprimer jeudi soir sur le pouvoir d'achat, préoccupation majeure des Français, Le Figaro évoquait ce mercredi matin l'hypothèse d'un gel des prix du gaz.

Gaz de France (GDF) souligne que si le gouvernement prend une telle décision, l'entreprise en prendra acte. Elle rappelle toutefois que la récente loi sur l'énergie prévoit une hausse des tarifs réglementés du gaz, fixés par l'Etat, en parallèle à celle des prix du pétrole.

Mais pour couper court à toute polémique, Gaz de France indique que si elle devait intervenir, elle serait "inférieure à 10%" au 1er janvier 2008. La période de calcul s'arrête au 30 novembre. Peut ensuite s'engager une discussion entre l'entreprise et les pouvoirs publics.

Les prix du gaz sont en principe indexés sur ceux du pétrole qui ont grimpé d'environ 30% depuis juin, date à laquelle le gouvernement avait décidé de les geler jusqu'à la fin de l'année. La dernière augmentation des tarifs réglementés remonte à mai 2006 (+5,8%). Depuis le 1er juillet, avec l'ouverture totale des marchés européens de l'énergie, GDF vend de l'énergie à des prix réglementés fixés par l'Etat mais aussi à des prix libres.

A 16 heures, le titre Gaz de France recule de 1,14% à 37,28 euros alors que Suez avec qui GDF doit fusionner baisse de 0,98% à 44,42 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.