Eric Woerth s'en tient à une croissance française de 2% à 2,25% en 2008

 |   |  186  mots
Il n'y a pas de raison de réviser à la baisse la prévision de croissance du PIB français pour 2008, qui devrait s'incrire entre 2% et 2,25%, a réaffirmé ce dimanche Eric Woerth, ministre du Budget. Quelques jours auparavant, Christine Lagarde évoquait "un point médian à 2,25%".

"Je pense qu'on peut bien évidemment s'inscrire dans la prévision de croissance qui est entre 2 et 2,25% (...) Il n'y a pas de raison d'être en-dessous", a dit le ministre du Budget, Eric Woerth, au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. "Nous avons 0,7% de croissance au troisième trimestre. Au quatrième trimestre, ce ne sera pas un mauvais chiffre (...) Il suffit de faire 0,5% à 0,6% de croissance sur les trimestres qui viennent pour tenir le 2,25. Ce n'est pas du tout impossible pour la France", a-t-il ajouté.

Christine Lagarde avait tenu un discours similaire mercredi dernier. "Le budget pour 2008 est construit sur une fourchette qui va de 2% à 2,5% avec un point médian à 2,25%. On garde cette prévision", avait déclaré la ministre de l'Economie, interrogée sur RTL.

Cette prévision "est bâtie sur des hypothèses qui nous paraissent justes compte tenu en particulier du surcroît de croissance que nous attendons des mesures qui ont été prises cet été avec les heures supplémenaires qui marchent bien, et maintenant avec le pouvoir d'achat ; je ne vois pas de raisons de les modifier", avait précisé la ministre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :