Qatar Holding renonce à son projet d'acquisition d'OMX

 |   |  252  mots
Avec ce désengagement, l'offre commune du Nasdaq et de Borse Dubai est seule en lice pour prendre le contrôle d'OMX, opérateur boursier scandinave. Elle valorise OMX à 3,4 milliards d'euros.

Pressenti pour devenir le nouveau propriétaire de l'opérateur boursier nordique OMX, Qatar Holding a finalement décidé de jeter l'éponge. L'annonce a été faite ce mardi 4 décembre dans l'après-midi par l'autorité suédoise des marchés financiers (Finansinspektionen). Celle-ci a du coup fait savoir qu'elle mettait fin à l'examen de la demande de Qatar Holding, déposée début octobre.

Avec cet abandon de Qatar Holding, détenu à 100% par l'autorité d'investissement du Qatar, l'offre combinée du Nasdaq et de Borse Dubai est désormais seule en lice pour prendre le contrôle d'OMX. Elle propose 265 couronnes suédoises (28 euros) par action de l'opérateur boursier scandinave, valorisant OMX à 32 milliards de couronnes (3,4 milliards d'euros).

En septembre dernier, après avoir été pendant quelque temps concurrents sur OMX, le Nasdaq et Borse Dubai ont finalement décidé de lancer une offre commune. Selon les termes d'un accord complexe, c'est Borse Dubai qui lancera l'offre de rachat sur OMX avant de revendre l'opérateur scandinave au Nasdaq en échange d'une participation de 20% dans l'entité issue du rapprochement.

Cette opération ne devrait pas rencontrer d'obstacles majeurs dans la mesure où les deux principaux actionnaires d'OMX, à savoir le holding de la riche famille suédoise Wallenberg et la banque Nordea, ont fait savoir qu'ils soutiendraient l'offre de Borse Dubai et du Nasdaq. L'autorité suédoise des marchés a, elle-même, déclaré que le Nasdaq et Borse Dubai remplissaient déjà les critères pour devenir propriétaire d'OMX.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :