Nouvelles tensions chez Atos : PAI prend 18% du capital, l'action s'envole

Le titre a bondi ce vendredi de 7,03 %. PAI Partners a acquis 18% du capital et devient le premier actionnaire de la SSII alors que les fonds Pardus et Centaurus détenaient ensemble 23% des titres. Le gestionnaire de fonds d'investissement relance ainsi la bagarre.

La bagarre est relancée autour du contrôle de la SSII Atos. L'intermédiaire Exane BNP Paribas a acheté jeudi soir après la clôture au moins cinq millions d'actions Atos Origin, à 39 euros par action, pour le compte d'un client dans le cadre d'une opération d'achat accéléré hors marché, rapportent ce vendredi matin plusieurs banquiers et des traders.

Ce prix est nettement plus élevé que le cours de clôture, à 36,80 euros. "Exane BNP a agit sur l'ordre d'un client qui avait acheté des titres Atos dans le marché et voulait compléter sa ligne. Cela s'est fait hier, à 39 euros, rapporte un banquier.

Deux autres blocs de 3,91 millions et 3,478 millions de titres Atos ont été échangés vendredi matin avant l'ouverture de la Bourse. Ces trois transactions représentent près de 18% du capital d'Atos. Et dans la foulée, PAI Partners a indiqué avoir acquis 18% du capital d'Atos et est devenu ainsi le premier actionnaire de la SSII devant Centaurus et Pardus qui détiennent ensemble 23% des titres. PAI Partners avait déjà regardé le dossier avec le fonds Permira sans faire d'offre.

PAI Partners a indiqué qu'il demanderait à être représenté au conseil de surveillance d'Atos Origin. Le fonds d'investissement a précisé ne pas prévoir de prendre le contrôle d'Atos, même s'il ne s'interdit pas de poursuivre ces achats d'actions du groupe, en fonction des conditions de marché".

PAI a indiqué ce vendredi qu'il "entend accompagner le développement d'Atos Origin sur le moyen terme et la réalisation du plan de transformation mis en place par l'équipe de direction". Toujours au sujet de ses intentions, le fonds a signalé que "sauf modifications significatives de la situation de la société ou de son environnement", il n'entend pas "agir ni envisager d'agir de concert avec un tiers", écartant de fait un rapprochement avec Centaurus et Pardus.

Voilà donc un nouvel épisode du bras de fer autour du capital de la SSII qui a déjà vu les fonds américains Centaurus et Pardus s'opposer à la direction à propos de la gouvernance du groupe et de la composition du conseil de surveillance. Un armistice a finalement été trouvé et entériné en assemblée générale après l'ajournement controversé d'une première AG.

La Deutsche Bank s'est également invitée dans la bataille en prenant quelque 6% du capital d'Atos avant de redescendre autour de 5%. Selon certains, elle serait en lien avec PAI et pourrait même lui avoir cédé tout ou partie de ses titres.

A la Bourse à Paris, le titre Atos a été vivement recherché ce vendredi. Il a gagné 7,03% à 39,39 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.