Arcandor, l'ex KarstadtQuelle, affiche ses ambitions pour 2008-2009

Le groupe veut tourner la page après son recentrage de la distribution vers le tourisme avec sa participation majoritaire dans Thomas Cook. Ce dernier annonce parallèlement une forte hausse de ses profits annuels.

2 mn

L'allemand Arcandor a annoncé mercredi avoir achevé sa mutation et être maintenant principalement un groupe de tourisme, mais il va falloir attendre l'exercice 2008/09 pour que ses résultats se normalisent.
Après un changement de nom, une série de cessions et le renforcement de sa division tourisme, l'ancien KarstadtQuelle, groupe de distribution qui avait frôlé la faillite en 2004, est devenu "un groupe de distribution et de tourisme avec une dominante dans le tourisme", qui représente 60% de son chiffre d'affaires, a commenté son patron, Thomas Middelhoff, dans un communiqué.

Arcandor est notamment actionnaire de Thomas Cook, le deuxième voyagiste européen, et a racheté l'an dernier le britannique MyTravel.

Dans la foulée de sa restructuration, Arcandor est aussi passé à un exercice décalé démarrant le 1er octobre. Le groupe a publié mercredi des chiffres pour son exercice 2007 tronqué, courant de janvier à septembre, atypique et d'autant plus difficilement comparable à d'autres que le périmètre du groupe a beaucoup changé.
Sur ces neuf mois, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 14,3 milliards d'euros, un bénéfice d'exploitation de 602 millions d'euros et un bénéfice net de 16 millions d'euros.

L'exercice en cours, démarré le 1er octobre 2007, sera lui aussi encore marqué par une série d'éléments exceptionnels, Arcandor n'en ayant pas terminé avec la restructuration de ses activités de vente par correspondance --il veut se séparer de la marque Neckermann pour ne garder que Quelle-- et de ses grands magasins Karstadt.

"Il y a encore beaucoup de choses à faire", a reconnu M. Middelhoff.
Le groupe affiche donc ses objectifs pour 2008/09, date à laquelle l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ne sera plus pollué par des éléments exceptionnels. Le chiffre d'affaires devrait alors atteindre 23 milliards d'euros, et le bénéfice d'exploitation plus de 850 millions d'euros.

Parallèlement, Thomas Cook, le deuxième tour opérateur européen, a annoncé ce mercredi une hausse de 27% de son bénéfice annuel (exercice clos fin octobre) à 224,1 millions d'euros qui inclut depuis le 19 juin les profits de MyTravel Group. Il indique que les chiffres de réservation pour la saison 2008 sont "très forts".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.