Denis Olivennes quitte la Fnac pour rejoindre le Nouvel Observateur

 |   |  361  mots
PPR, maison mère de la Fnac, a choisi l'actuel PDG de Conforama, Christophe Cuviller, pour succéder à Denis Olivennes qui quitte le groupe pour rejoindre le Nouvel Observateur en tant que directeur général auprès du PDG, Claude Perdriel.

Une nouvelle page se tourne à la Fnac. PPR annonce ce mardi le départ de Denis Olivennes, PDG de la Fnac. Son remplaçant est immédiatement nommé: il s'agit de Christophe Cuvillier, actuel PDG de Conforama, la chaîne du groupe PPR spécialisée dans l'ameublement.

Après cinq ans à la tête de la Fnac, Denis Olivennes (47 ans) a choisi de "se consacrer à de nouvelles fonctions hors du groupe PPR", indique le groupe de distribution et de luxe dans un communiqué. "Denis Olivennes a modernisé le modèle économique de la Fnac avec succès", ajoute PPR, rappelant qu'en cinq ans, son chiffre d'affaires a progressé de 20%.

Denis Olivennes va rejoindre le Nouvel Observateur en tant que directeur général délégué auprès du PDG du journal, Claude Perdriel. Une façon pour ce dernier âgé de 81 ans de préparer sa succession. Dans un entretien au quotidien Le Monde daté de mercredi, Claude Perdriel annonce qu'il va changer la structure du Nouvel Observateur, qu'il a fondé en 1964 en compagnie de Jean Daniel, afin de le transformer en société à directoire et conseil de surveillance. "Nous avons proposé à Denis Olivennes de prendre la présidence du directoire et la direction de la publication", indique Claude Perdriel, qui présidera le conseil de surveillance. Denis Olivennes "dirigera le journal, moi je prendrai du champ", ajoute-t-il, estimant que l'ancien PDG de la Fnac, qu'il considère comme un "héritier intellectuel" va "assurer l'avenir du journal pour la prochaine génération". Il "ne sera pas actionnaire" du journal, et les dirigeants de la rédaction du Nouvel Observateur, Michel Labro et Guillaume Malaurie, "resteront en place", précise-t-il.

Christophe Cuvillier, qui a été directeur général de la Fnac de 2000 à 2005, aura pour mission de conduire le nouveau cycle de développement de la Fnac "à l'international, sur internet, à la périphérie des villes et sur les nouveaux services", ajoute PPR. Il reste à la tête de Conforama jusqu'à la nomination de son successeur. Denis Olivennes a remis en novembre dernier au gouvernement un rapport sur l'offre culturelle et la lutte contre le piratage sur internet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :