L'Euro 2008 bat tous les records avec 250 millions d'euros de bénéfices

Les chiffres de l'Euro 2008 ont dépassé toutes les espérances. Les bénéfices ont explosés, tout comme la fréquentation, l'audience télé et le l'audience du site officiel web. Seul ombre au tableau, le marché noir.

Un mois jour pour jour après la fin de l'Euro, les organisateurs sont toujours à la fête. L'Euro-2008 de football, qui a eu lieu du 7 au 29 juin en Autriche et en Suisse, a généré un bénéfice net record de 250 millions d'euros pour 1,3 milliard de chiffre d'affaires, a annoncé l'Union européenne de football (UEFA) ce mardi 29 juillet.

Au cours de deux conférences de presse consécutives, le président de l'Euro-2008 SA, filiale à 100% de l'UEFA, le Suisse Martin Kallen, tirant le bilan du tournoi un mois jour pour jour après le sacre de l'Espagne comme championne d'Europe, a souligné: "nous voulions mettre en oeuvre le meilleur Euro de l'histoire: l'objectif a été atteint".

Depuis 1992, les recettes de l'Euro n'ont cessé de monter en flèche: 41 millions d'euros en 1992, 147 millions en 1996, 230 millions en 2000 et 852 millions pour l'Euro portugais en 2004.

Le chiffre d'affaires record de 2008 provient de quatre sources principales: les droits médias (60%), les droits commerciaux (21%), les programmes d'hospitalité (12%) et la billetterie (7%). Le poids lourd des postes de dépenses a été l'organisation du tournoi (600 millions d'euros).

Le recours massif aux transports publics (un billet de match valait titre de transport pour le train, le métro, le bus ou le tramway) a eu également "des effets très positifs", a souligné Martin Kallen précisant que 4,4 millions de voyageurs de plus (2,4 millions en Autriche, 2 en Suisse) avaient ainsi utilisé les transports en commun pendant le tournoi.

L'engouement pour l'Euro-2008 a bien entendu aussi été illustré par les audiences devant les postes de télévision. Diffusé dans 231 pays, chaque match de l'Euro a été suivi en moyenne par 155 millions de téléspectateurs, avec un record historique pour l'Espagne (14,5 millions de téléspectateurs pour la finale Espagne-Allemagne).

Côté tourisme, le bilan lui aussi positif. Selon les organisateurs, les supporteurs ont passé en moyenne 3,6 jours en Autriche et 3,4 en Suisse et y ont dépensé respectivement 1.326 et 983 euros.

Enfin, le site internet de l'Euro-2008 a connu un succès sans précédent avec plus de 62 millions de visiteurs provenant de plus de 200 pays et, en tout, 1,3 milliard de pages consultées, soit le double de l'Euro-2004.

Seule ombre à ce tableau, le marché noir, comme l'a reconnu Martin Kallen, qui a souligné que "l'UEFA allait étudier comment encore mieux lutter" contre cette fraude. Plus de 1.700.000 demandes suspectes de billets ont été récusées avant le tournoi et 1.300 billets confisqués ou annulés pendant la compétition, a-t-il précisé.

Les organisateurs autrichiens et suisses ont placé la barre très haut pour l'Euro-2012 qui doit avoir lieu en Pologne et en Ukraine, à condition que ces deux pays satisfassent aux conditions posées par l'UEFA. Le verdict tombera fin septembre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.