La Société des Bains de Mer de Monaco veut une meilleure offre du fonds qatari

 |   |  477  mots
Le conseil d'administration de la Société des Bains de Mer (SBM) estime que le prix de l'offre envisagé par le fonds Qatari Diar de 725 euros par action pour monter à 30,4% du capital de la SBM "est manifestement insuffisant".

Le fonds Qatari Diar va devoir se montrer plus généreux. Avant même d'avoir procédé à une analyse approfondie du projet de la montée en puissance du fonds Qatari Diar dans son capital, le conseil d'administration de la Société des Bains de Mer (SBM), qui s'est réuni mardi, a estimé dans la foulée que le prix de l'offre envisagé par le fonds Qatari Diar pour monter à 30,4% du capital de la SBM "est manifestement insuffisant".

"Le conseil d'administration se doit d'indiquer qu'il considère que le prix de l'offre envisagé est manifestement insuffisant et ne reflète en aucune façon la valeur réelle de la Société", a indiqué la SBM dans un communiqué au terme de la réunion de son conseil d'administration. Le fonds Qatari Diar avait annoncé dimanche vouloir monter de 2,45% à 30,4% du capital de la SBM, qui détient le monopole des jeux dans la principauté de Monaco, en proposant aux actionnaires privés 725 euros par action, soit une offre d'un montant total de 400 millions d'euros. Le titre avait clôturé à 555 euros vendredi à la Bourse de Paris avant l'annonce du fonds qatari. Mardi, il s'est envolé de près de 30% à 720 euros. Mais la SBM dont l'Etat monégasque détient 69,6% des titres, n'a pas oublié que le cours de l'action avait atteint 750 euros en clôture, en mai 2007.

Le communiqué ajoute que le conseil d'administration de la SBM a décidé de retenir "dans les meilleurs délais" les services d'un cabinet d'avocat et d'une banque d'affaires pour procéder, après le dépôt de l'offre, à "l'analyse approfondie des éléments de celle-ci" et s'assurer "de la conformité des intentions de Qatari Diar Real Estate Investment Company aux projets de développement de la SBM et à l'intérêt de son personnel".

Qatari Diar avait indiqué, en annonçant son offre, vouloir "devenir un actionnaire stratégique de long terme" de la SBM afin que "celle-ci puisse saisir des opportunités de développement en Europe et dans le reste du monde". Lundi, lors d'une conférence de presse, le ministre d'Etat de la principauté Jean-Paul Proust avait estimé qu'un partenariat accru avec Qatari Diar "permettrait des synergies dans le tourisme de luxe international". "Il existe un potentiel de synergie: le Qatar est intéressé par l'image de Monte Carlo, et, depuis des années, la SMB réfléchit à des investissements extérieurs", commentait Jean-Paul Proust. L'Etat monégasque "reste le patron de la SBM et le maître du jeu. Le pouvoir de décision restera toujours à l'État quoiqu'il arrive", avait-il tenu à préciser.

La Société des Bains de Mer, créée en 1863, est la première puissance économique de Monaco, avec plus de 3.000 salariés. Outre ses casinos, la SBM dispose d'un parc hôtelier de luxe dans la principauté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :