Aéroports de Paris diminue ses prévisions de trafic en 2008

 |   |  261  mots
Le groupe Aéroports de Paris a abaissé ses prévisions de trafic passagers pour 2008, alors que le secteur aérien subit un ralentissement à cause de la hausses des prix du pétrole. Pour le mois de juin, le gestionnaire d'Orly et Roissy-Charles-de-Gaulle a enregistré une hausse de 1,9% de son trafic, avec 7,8 millions de passagers.

Le renchérissement des prix du pétrole pousse Aéroports de Paris (ADP) à revoir à la baisse ses prévisions de trafic passagers. Le groupe table désormais sur une croissance de 2,5 à 3%, contre 3,75% auparavant.

Le groupe juge l'environnement actuel "globalement moins favorable", mais il table sur "la meilleure résistance des grands hubs en général, l'excellente attractivité de Paris et la solidité de ses principales compagnies aériennes clientes".

Air France-KLM est, de loin, le premier client du groupe, représentant 54,4% des passagers des aéroports parisiens. Si le groupe franco-néerlandais résiste plutôt mieux que la moyenne à la hausse des cours du pétrole, il a tout de même annoncé début juillet qu'il comptait réduire ses ambitions en matière de capacité, dès cet hiver.

Mais ADP reste optimiste et maintient son objectif de croissance de son chiffre d'affaires et de son EBITDA (équivalent du résultat d'exploitation) pour 2008, qui devraient être "substantiellement supérieures à celle du trafic", selon lui.

En juin, Aéroports de Paris a enregistré une hausse de 1,9% de son trafic passagers, avec une croissance de 2,8% pour l'aéroport Charles-de-Gaulle (5,5 millions de passagers) et un repli de 0,3% pour Orly (2,3 millions de passagers).

Le trafic métropolitain a connu une baisse de 3,9%, mais les vols internationaux ont progressé de 1,8% en Europe (dont +2,5% pour l'espace Schengen) et de 8,5% pour l'Afrique, 6% pour l'Amérique et 3,9% pour l'Asie et le Moyen-Orient.

A la Bourse de Paris, le titre ADP limite son repli à la clôture, avec une légère baisse de 0,19% à 51,75 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :