"Heures sup" : moins d'entreprises mais plus de volume

 |   |  283  mots
Selon l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale, le deuxième trimestre a vu le nombre d'entreprises utilisant les exonérations pour les "heures sup" très légèrement diminuer. Mais le nombre d'heures et le montant des cotisations exonérées progressent bien.

Le dispositif libérant les "heures sup" continue à bien fonctionner. La part d'entreprises utilisant les exonérations liées au dispositif sur les heures supplémentaires a très légèrement diminué au deuxième trimestre, mais les heures supplémentaires déclarées et le montant de cotisations exonérées ont crû, selon des données publiées ce mardi par l'Acoss.

Lors du deuxième trimestre de 2008, 38,6% des entreprises ont recouru au mécanisme issu de la loi Travail, emploi, pouvoir d'achat (Tepa), contre 38,8% au premier trimestre, selon l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale. Mais le montant total des cotisations exonérées est passé de 660,2 millions d'euros au premier trimestre à 695,8 millions d'euros au second trimestre, soit une hausse située entre 5 et 6%.

Quant au nombre d'heures supplémentaires ayant donné lieu à exonération, il est passé de 172,6 millions au premier trimestre à 182,4 millions au deuxième trimestre.

"Le recours soutenu aux heures supplémentaires au trimestre dernier est l'un des facteurs d'optimisme quant au dynamisme de nos entreprises", a estimé Christine Lagarde ce mardi. "Cette évolution est particulièrement marquée dans la plupart des secteurs de l'industrie, ainsi que dans la construction, le commerce, les hôtels, les cafés et les restaurants et dans les transports", a-t-elle précisé.

"Sur le trimestre écoulé, les 1,7 milliard d'euros de masse salariale correspondant aux heures supplémentaires et complémentaires rémunérées illustrent l'efficacité du dispositif décidé par le président de la République et voté dans la loi TEPA (travail, emploi, pouvoir d'achat) pour redonner du pouvoir d'achat aux Français et soutenir les entreprises", s'est félicitée la ministre de l'Economie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :