Barclays : la facture des dépréciations s'alourdit à 1,63 milliard de livres

 |   |  266  mots
Les résultats 2007 de Barclays sont en ligne avec les prévisions, mais ses pertes liées à la crise du crédit sur les marchés finanicers sont supérieures aux estimations initiales de 1,3 milliard de livres (1,73 milliard d'euros).

Barclays, la troisième banque britannique, a annoncé une nouvelle dépréciation d'actifs au titre de l'année 2007. Barclays indique que les pertes liées à la crise du crédit sur les marchés financiers se sont élevées finalement à 1,635 milliard de livres (2,17 milliards d'euros). La banque avait précédemment annoncé des dépréciations nettes de 1,3 milliard de livres sur les actifs liés à la crise des subprime aux Etats-Unis.

Malgré cette augmentation des charges Barclays a toutefois affiché un résultat 2007 avant impôt en ligne avec les attentes à 7,08 milliards de livres. Ce résultat est en baisse par rapport aux 7,17 milliards de livres enregistrés un an plus tôt. Quant à eux, les analystes visaient un résultat de 7,05 milliards de livres. Barclays a indiqué qu'il a profité de la diversification de son portefeuille. Le bénéfice net part du groupe 2007 recule de 3% à 4,417 milliards de livres, malgré une progression de 8% de son produit net bancaire à 23,492 milliards.

"Barclays a affiché sa résistance en 2007, avec des résultats en ligne avec les chiffres record de l'année précédente. La banque d'investissement et la gestion d'actifs ont affiché de bons résultats malgré des conditions de marché difficile en 2007", explique John Warley, le directeur général du groupe, dans un communiqué.

Côté perspectives, Barclays estime que la croissance mondiale sera de 4% en 2008. La banque indique que si la croissance proviendra en grande partie des pays émergents, un ralentissement est à attendre en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, ce qui incitera la banque à avoir une gestion rigoureuse et prudente du risque.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :