Hausse des ventes de détail mais aussi de l'inflation au Japon

Elles ont progressé de 0,2% en mai. C'est leur dixième mois consécutif de hausse. Mais la consommation des ménages nippons recule nettement. Et l'inflation augmente plus que prévu.

2 mn

Au Japon, le ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie (Meti) a annoncé ce vendredi que les ventes de détail ont augmenté de 0,2% sur un an en mai.

Elles avaient déjà progressé de 0,1% en avril et signent leur dixième hausse mensuelle d'affilée.

Les ventes dans les stations-service ont augmenté de 1,1%, celles dans les magasins d'alimentation de 3%, en raison des hausses des prix des carburants et de nombreux produits alimentaires.

Les ventes dans les grands magasins, qui comptent pour plus de 15% du total, ont quant à elles reculé de 2,1% à périmètre constant. Il s'agit de leur deuxième baisse mensuelle consécutive.

Le ministère des Affaires intérieures japonais a pour sa part publié une statistique complémentaire - considérée comme moins fiable par les économistes - , celle de la consommation des ménages, qui a diminué en mai de 3,2% sur à 288.128 yens (environ 1.725 euros), soit nettement plus que prévu.

Les dépenses de consommation des ménages salariés, qui comptent pour environ 60% du total, ont pour leur part diminué de 0,9% sur un an à 315,152 yens. Le revenu moyen d'un ménage salarié a reculé de 0,6% à 435.076 yens.

Dans le même temps, le gouvernement nippon a annoncé que les prix à la consommation au Japon, hors produits périssables, ont augmenté un peu plus que prévu, de 1,5% sur un an en mai, dopés par les prix des carburants. C'est la plus forte inflation depuis dix ans, depuis mars 1998.

En excluant les produits périssables, et l'énergie, les prix baissent toutefois de 0,1%. Car cette inflation de mai a été surtout par les prix de l'essence, qui ont bondi de 18% sur un an, et par ceux du fioul qui se sont envolés de 27,6%. Les prix de l'électricité ont été un peu plus sages avec une hausse de 3,5%.

Les prix alimentaires sont aussi en forte progression au Japon avec des pics de 32,2M pour. les spaghettis et de 23,2% pour le chocolat de 23,2%. Des hausses partiellement compensés par le recul des prix des produits d'électronique grand public en raison de la forte concurrence que conanit le secteur avec -36% pour les ordinateurs portables, -27,8% pour les appareils photos et - 20,7% pour les téléviseurs.

A noter que l'indice des prix à la consommation hors périssables de juin dans la région de Tokyo, considéré comme un indicateur avancé de l'évolution des prix dans le reste du pays, a augmenté de 1,3%.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.