DZ Bank, nouvelle banque allemande frappée par la crise du "subprime"

 |   |  123  mots
Elle a passé pour 1,36 milliard d'euros de dépréciations liées à la crise des marchés financiers. Une facture qui risque de s'aggraver.

La banque allemande DZ Bank révèle ce jeudi avoir passé pour 1,36 milliard d'euros de dépréciations liées à la crise des marchés financiers. Elle indique qu'elle est en mesure de faire face à cette crise et qu'elle n'avait pas besoin de céder des investissements.

Mais l'établissement financier risque de ne pas en rester là. DZ Bank ajoute en effet que l'aggravation de la crise au début de l'année se traduira par d'autres dépréciations.

Plusieurs grandes banques allemandes, notamment semi-publiques, les Landesbanken, sont touchées par cette crise du "subprime", les prêts hypothécaires à risque aux Etats-Unis, car elles ont massivement investi sur ce marché ou dans des produits financiers adossés à ce marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :