En proie à des menaces contradictoires, la Fed devrait laisser ses taux inchangés

 |   |  281  mots
La Réserve fédérale américaine se réuni ce mardi pour réexaminer son taux directeur. Mais les analystes s'attendent à ce qu'elle ne le modifie pas. L'institution américaine a peu de marge de manoeuvre face aux menaces contradictoires qui pèsent sur son économie.

Le statu quo est attendu de la part de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui se réuni ce mardi pour réexaminer ses taux. D'après la majorité des analystes, l'institution devrait laisser son principal taux directeur inchangé à 2%, après l'avoir réduit de 3,25% depuis septembre 2007.

La Banque centrale américaine n'a pas vraiment d'autre option que de ne rien faire. Beaucoup prédise un net ralentissement de la croissance américaine d'ici la fin de l'année, voire une récession au quatrième trimestre, mais les menaces d'accélération de l'inflation resurgissent également.

Le vaste plan de relance lancé par les Etats-Unis pour contrer la crise immobilière semble moins efficace que prévu et la consommation, moteur de la croissance américaine, ne semble pas repartir à la hausse comme espéré. A cela s'ajoute un ralentissement de la demande mondiale qui pénalise un peu plus la première économie de la planète.

Mais à l'opposée, les tensions inflationnistes demeurent, comme le montre la forte hausse des prix liés aux dépenses de consommation publiée hier outre-Atlantique. Certains membres de la Fed militent donc pour une hausse des taux, mais la situation actuelle de l'économie américaine rend peu probable une telle décision.

Au final, la réunion de la Fed devrait surtout servir à préciser son évaluation des principaux risques pesant sur l'économie américaine, en particulier sur le système financier. Preuve de l'intérêt de l'institution pour les banques du pays, elle a prolongé et élargi la semaine dernière les facilité de financement qu'elle avait consenti aux établissements bancaires au printemps.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :