La Réserve fédérale américaine prête à de fortes baisses de taux pour soutenir l'économie

La Réserve fédérale américaine est prête à procéder à de nouvelles baisses substantielles des taux d'intérêt: c'est ce qu'a affirmé jeudi soir son président, Ben Bernanke. Une déclaration bien accueillie par les marchés.

2 mn

Les milieux financiers attendaient avec impatience les déclarations que devait prononcer aujourd'hui le président de la Réserve fédérale des Etats-Unis Ben Bernanke, et ils n'ont pas été déçus. Celui-ci a en effet annoncé que "à la lumière des récents changements dans les perspectives de croissance et dans les risques pour la croissance, un assouplissement supplémentaire de la politique monétaire pourrait être nécessaire".

Mieux encore, le patron de la banque centrale américaine a ajouté que "nous sommes prêts à agir à nouveau de façon importante si nécessaire pour soutenir la croissance et pour fournir une assurance adéquate contre les risques baissiers".

Autrement dit, la Fed procédera à toutes les baisses de taux d'intérêt nécessaires pour soutenir l'économie américaine... Une attitude qui confirme l'engagement de la Réserve fédérale dans la lutte contre les dangers de récession aux Etats-Unis. Plus tôt dans la journée, et pour les mêmes raisons, la Banque centrale européenne avait renoncé à relever ses taux d'intérêt, comme la montée des tensions inflationnistes en Europe aurait pu le justifier, pour éviter de peser sur l'activité économique de la zone euro.

Cette stratégie de baisse de ses taux par la Fed a d'ailleurs reçu aujourd'hui le soutien du FMI. Selon le Fonds monétaire international, les Etats-Unis devraient échapper à la récession, en dépit des turbulences sur les marchés et de la crise de l'immobilier. "Bien que les risques de récession aient augmenté, nous ne prévoyons pas à ce point de récession", a indiqué le porte-parole de l'institution internationale, selon qui les décisions de la banque centrale américaine "soutiennent" la conjoncture de la première économie mondiale et ont été décidées au moment opportun. Depuis septembre, la Réserve fédérale a baissé son principal taux d'intérêt d'un point, en trois étapes, pour le ramener à 4,25%.

Ces propos de Ben Bernanke ont été bien accueillis par les marchés. Peu après cette annonce, à la Bourse de New York le Dow Jones progressait de 0,80% à 12.837,41 points, tandis que le Nasdaq gagnait 0,52% à 2.487,51 points. Simultanément, l'euro montait en flèche face au dollar, se traitant à 1,4739 dollar en fin de journée, contre 1,4660 dollar la veille au soir.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.