Lehman Brothers pourrait de nouveau supprimer jusqu'à 1.500 emplois

Selon la presse américaine, Lehman s'apprêterait à lancer une nouvelle vague de licenciement, la quatrième depuis le début de l'année. Jusqu'à 1.500 personnes seraient concernées.

Objet d'inquiétudes depuis plusieurs semaines, la banque d'affaires américaine Lehman Brothers s'apprêterait de nouveau à supprimer des emplois. Selon des informations du New York Times et du Wall Street Journal jeudi soir sur leurs sites internet, le groupe envisagerait de licencier de 1.000 à 1.500 personnes.

Ces licenciements représenteraient près de 5% des effectifs de la banque d'investissement, qui a déjà annoncé cette année trois autres vagues de suppressions de postes portant au total sur 4.000 emplois. D'après le New York Times, les licenciements pourraient être annoncés avant la publication des résultats du troisième trimestre, prévue à la mi-septembre.

Pour le Wall Street Journal, il est difficile de savoir quelles divisions de la banque exactement seraient concernées. Ces dernière semaines, plusieurs informations de presse ont déjà fait état de négociations menées par Lehman pour se défaire d'actifs ou céder une participation à son capital.

Le groupe est aujourd'hui considéré comme l'un des établissements les plus menacés par les retombées de la crise du crédit: certains investisseurs estiment que de nouvelles dépréciations massives dans ses portefeuilles de crédits immobiliers résidentiels et commerciaux pourraient considérablement réduire son actif net, qui s'établissait fin mai à environ 26,3 milliards de dollars. En Bourse, l'action de la banque se traite à moins de la moitié de sa valeur comptable.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.