TGV Est : part de marché presque doublée par rapport à l'avion sur Paris-Strasbourg

 |  | 224 mots
Lecture 1 min.
2007 a été un année exceptionnelle pour le TGV Est et la ligne Paris-Strasbourg. La SNCF a annoncé ce lundi que le TGV Est a atteint dès la fin du mois d'octobre les 60% de parts de marché sur ce trajet face à l'avion.

Le TGV Est bat les records de vitesse (574,8 km/h le 3 avril 2007), et conquiert les parts de marché plus vite que prévu. En effet, il a atteint les 60% de parts de marché face à l'avion sur la ligne Paris-Strasbourg dès la fin du mois d'octobre 2007, soit en cinq mois d'exploitation. La SNCF tablait initialement sur douze à dix-huit mois pour atteindre ce seuil.

En faisant passer le voyage en train de 4 heures à 2 heures 20, la SNCF a ainsi presque doublé ses parts de marché sur le trajet Paris-Strasbourg (35% avant l'ouverture de la ligne à grande vitesse). Le taux d'occupation de la ligne est aujourd'hui de 75%, et 7 millions de personnes l'ont empruntée en 2007, soit 40% au-dessus des prévisions de la SNCF.

Air France avait anticipé cette perte de terrain en supprimant certaines liaisons dès l'été. En effet, la compagnie aérienne sait qu'elle recule face au train dès que celui-ci passe en dessous des trois heures sur un trajet.

Mireille Faugère, directrice des grandes lignes de la SNCF, estime que 2008 sera l'année de la consolidation pour le TGV Est. L'effort portera essentiellement sur le développement des liaisons "intersecteurs" - qui ne passent pas par Paris - et sont peu remplies. En effet, les trains venant de l'est en direction du nord de la France affichent un taux d'occupation de 40% seulement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :