Metropole Gestion croit au Japon et à l'Europe convergente

 |   |  396  mots
La société de gestion indépendante considère que les marchés sont peu chers et pleins d'opportunités, sauf sur les valeurs cycliques. Le Japon et les nouveaux entrants dans l'Europe restent les grands sujets d'investissement.

Alors que les marchés continuent à dévisser, chacun y va de ses recommandations d'investissement pour cette année. Si tout le monde semble s'accorder pour affirmer que les actions sont toujours un investissement d'avenir sur le long terme, chez Metropole Gestion, ce sont trois orientations bien définies qui devraient permettre de générer de la performance cette année.

Pour François-Marie Wojcik président de Metropole, "les valeurs cycliques sont chères, mais le marché dispose encore de valeurs peu chères". Ainsi, après être sortie des valeurs cycliques, considérant qu'un retournement du cycle économique était probable, la société de gestion s'est placée depuis quelques mois sur d'autres secteurs qui pourraient bénéficier d'un rebond espéré des marchés.

Désormais les valeurs télécoms, l'alimentaire ou encore la pharmacie sont largement recommandées par la société de gestion. Et même certaines valeurs bancaires en Europe sont présentes dans leur portefeuille. C'est notamment le cas de BNP Paribas, principalement pour sa partie banque de détail, la société de gestion ne pariant pas sur la banque d'affaires, là encore trop cyclique.

Parallèlement la société de gestion continue à parier sur le Japon. Ce pays est considéré aujourd'hui par Metropole comme bon marché. Selon Isabelle Levy, directeur général délégué de Metropole Gestion "c'est un marché qui a beaucoup baissé et c'est devenu l'un des marchés le moins cher du monde. Mais à l'heure actuelle personne ne s'y intéresse". Pourtant selon la société de gestion, différents secteurs devront bientôt faire face à des problématiques de pyramide des ages et ainsi générer des restructurations importantes, permettant de dégager de la valeur. Reste qu'aujourd'hui, sans pour autant donner d'échéance temporelle, la société continue à recommander d'investir sur ce marché.

Enfin, dernier terrain d'investissement pour Metropole Gestion, les sociétés bénéficiant de l'entrée de leur pays dans l'Europe. Ce thème d'investissement n'est pas nouveau. Mais il est remis à l'ordre du jour par le versement récent des subventions européennes destinées à développer l'infrastructure de ces pays. Des injections de fonds qui viennent renforcer le thème récurrent de la sous bancarisation de ces pays, faisant ainsi des valeurs bancaires des valeurs de croissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :