Intervention choc de la Fed qui réduit ses taux de trois quarts de point

La Réserve fédérale américaine vient ce mardi d'abaisser son taux directeur de 0,75 point, à 3,50%, pour faire face aux risques de récession. Un geste fort qui a eu pour effet immédiat de faire repartir les Bourses européennes à la hausse. Après des hésitations, ces dernières se sont installées dans le vert, tandis que New York a réduit ses pertes.

A l'occasion d'une intervention exceptionnelle, la Réserve fédérale américaine (Fed) vient ce mardi d'abaisser son taux directeur de 0,75 point à 3,50% pour faire face aux risques de récession. Un geste fort qui est à la mesure des menaces sur la conjoncture économique outre-Atlantique, où les experts sont désormais nombreux à exprimer publiquement leurs craintes d'une récession.

Le taux des "fed funds" est ramené à 3,50% (contre 4,25% depuis le 11 décembre) et celui du taux d'escompte à 4% (contre 4,75% depuis le 11 décembre également).

La Fed a expliqué son intervention surprise par l'affaiblissement des perspectives économiques et le développement des risques à la baisse pour la croissance. Comme elle le fait parfois dans des circonstances exceptionnelles, la Fed a pris sa décision en dehors de la réunion habituelle de son comité de politique monétaire, prévue les 29 et 30 janvier.

La baisse des taux a eu en tout cas un effet immédiat sur les places boursières. Malmenées depuis plusieurs jours, les Bourses européennes sont reparties à la hausse juste après cette intervention. Après des hésitations, ces dernières se sont installées dans le vert, tandis que New York a réduit ses pertes.

De son côté, le dollar a dégringolé en réaction à la baisse des taux de la Fed. L'euro se traite en hausse de 0,8% à 1,4560 dollar contre 1,4495 avant l'annonce par la Fed. Contre le yen, le dollar est en hausse de 0,6% à 106,65, contre 106,29 avant la baisse des taux.

Sur le marché pétrolier, les contrats sur le brut léger américain réduisent leurs pertes. Le contrat à échéance février se traite à 88,40 dollars le baril, en baisse de 2,17 dollars mais au-dessus de ses plus bas du jour à 86,11. Et le cours de l'or a rebondi pour se traiter près de 1% au-dessus de sa clôture de lundi. Immédiatement après l'annonce de la Fed, l'once d'or a atteint 874,65 dollars, contre 867,10/867,80 lundi soir à Londres.

"C'est une surprise, commente Bob Macintosh, chef économiste chez Eaton Vance, cité par l'agence Reuters, mais pas tant que cela si on tient compte de ce qui s'est passé ces dernières 48 heures. (La Fed) réalise qu'elle est en retard sur la courbe. C'est plus une décision psychologique qu'autre chose, la Fed veut vraiment nous dire qu'elle nous aime. Cela devrait aider à redresser les choses. On verra".

De son côté, William O'Donnell, directeur de la stratégie taux chez UBS Securities à New York, estime que "cela devrait arrêter une partie de l'hémorragie sur les marchés actions. Si les actions rebondissent, ce sera négatif pour les obligations. La Fed semble déterminée à maintenir l'économie à flot".

Enfin, Michael Metz, stratège chez Oppenheimer & Co, pense que "cela devrait modérer la baisse, mais à mon avis on est parti dans une phase de liquidation forcée qui pourrait durer encore un jour ou deux. La Fed panique à l'évidence mais elle n'a pas les moyens d'inverser ce qui à mon sens est la pire récession de l'après-guerre. Je pense qu'on est parti pour des secousses violentes. J'aimerais acheter à la baisse en fin d'après-midi ou demain matin à la faveur d'une nouvelle vague de liquidations".

Pour sa part, la Maison Blanche a refusé mardi de commenter les turbulences des Bourses mondiales. "Nous ne faisons pas de commentaires sur les fluctuations quotidiennes" des Bourses, a déclaré à la presse la porte-parole de la Maison Blanche, Dana Perino, ajoutant: "nous ne prévoyons pas de récession. Il y a clairement un ralentissement".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.