La grève mardi à l'Unedic a été suivie à environ 40%

L'ensemble des syndicats de l'assurance chômage ont appelé à la grève contre la la fusion avec l'ANPE, une réforme débattue ce mardi par les députés. Ils redoutent notamment la suppression à terme du statut des salariés des Assedic.

La grève à l'Unedic et dans certains services de l'Assedic contre la fusion avec l'ANPE, actuellement débattue par les députés, a été suivie ce mardi par "environ 40%" de salariés, selon la CGT, et 38% selon la direction. "Dans beaucoup d'établissements le mouvement va être reconduit, a indiqué à l'AFP Stéphane Guillou, secrétaire général de la CGT des organismes sociaux. Un rassemblement s'est tenu devant l'Assemblée nationale à Paris à l'appel des syndicats CGT, CFDT, Sud, CFE-CGC et CFTC.

L'ensemble des syndicats de l'Unedic et des Assedic se sont mobilisés contre la fusion avec l'ANPE, même si tous ne sont pas hostiles à ce projet. La CFDT, la CGC et la CFTC se sont tardivement ralliés à la réforme gouvernementale mais s'opposent à certaines modalités, tandis que CGT et FO sont contre la fusion. En particulier, les syndicats souhaitent que le personnel des Assedic puisse conserver son statut comme le président de la république l'avait promis en octobre. Or, un amendement voté au Sénat fixe au 30 septembre 2010 l'expiration de la convention collective des Assedic.

A cette date les salariés des Assedic n'auraient d'autre choix que de passer sous la nouvelle convention. A la différence des 14.000 salariés des Assedic, les 30.000 agents de l'ANPE pouraient soit conserver leur statut, moins avantageux financièrement mais davantage protecteur, soit passer sous la nouvelle convention collective. Outre le refus de se voir proposer le choix en matière de statut, les salariés des Assedic s'inquiètent du transfert prévu du recouvrement des cotisations chômage aux Urssaf.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.