Michelin et Suez s'associent pour créer un centre de revalorisation de produits

 |   |  234  mots
Cette création répond à l'engagement de Michelin de ne pas supprimer d'emplois sur son site de Toul que Bibendum va fermer.

Un centre industriel européen de valorisation de produits en fin de vie devrait être créeé à Toul (Meurthe-et-Moselle) par Michelin et Suez. Les deux groupes ont annoncé ce projet dans un communiqué, ce mardi 12 février. Michelin s'était engagé à ré-industrialiser son site de Toul, dont l'arrêt de production est actuellement en examen par le comité d'entreprise.

La création de ce centre est la première étape du plan de revitalisation du bassin d'emploi. Selon le communiqué des deux groupes, ce projet créera plusieurs centaines d'emplois. Baptisé Campus, il s'articulera autour de deux activités principales proches des métiers de Michelin et bénéficiera de l'expertise de Suez.

La première activité portera sur la valorisation de produits caoutchoutés, métaux, plastiques en fin de vie. Ces produits ont été identifiés avec Suez . Cette activité aura pour objectif de fabriquer des matières premières secondaires.

La seconde activité sera la création d'un Centre de recherche, de développement et de formation consacré à la valorisation des matières premières. Ce centre s'appuiera sur les industriels, les laboratoires de recherche et les universités de la région de Toul. Michelin favorisera la mise en oeuvre du projet et apportera notamment son savoir-faire dans le domaine de la formation.

Michelin avait rencontré les pouvoirs publics pour assurer qu'aucune suppression d'emploi ne seraient engagée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :