Chute du bénéfice net de Groupama au premier semestre

 |   |  328  mots
Le groupe français d'assurance mutualiste voit son bénéfice net chuter de 41,4% au premier semestre, affecté par la baisse des marchés financiers.

Le bénéfice net de Groupama chute au premier semestre à 327 millions d'euros, plombé par la baisse des marchés financiers et de moindres plus-values, selon un communiqué publié ce jeudi. Le bénéfice chute de 41,4% par rapport à la même période l'année dernière. Groupama SA, société qui regroupe l'ensemble des filiales du groupe et consolide 40% environ du chiffre d'affaires des caisses régionales, enregistre de son côté une baisse de son bénéfice net de 44,9% à 279 millions d'euros.

Groupama a réalisé l'an passé une importante plus-value liée à la cession de titres du réassureur français Scor. Hormis ce gain exceptionnel, le bénéfice de Groupama S.A. s'affiche en baisse de 22,9%. Le chiffre d'affaires progresse, lui, de 9,4% à 10,25 milliards d'euros.

Le chiffre d'affaires de Groupama SA, appelé à devenir le véhicule coté de l'assureur en cas d'introduction en Bourse, progresse de 12,1% à 7,71 milliards. En outre, la facture de la crise financière s'élève à 107 millions d'euros. La mauvaise situation des marchés financiers a coûté 391 millions d'euros à Groupama S.A. desquels ont été déduits la charge revenant aux assurés (via la participation aux bénéfices) et à l'Etat (via l'impôt sur les sociétés).

"La baisse des marchés financiers a entraîné une diminution des plus-values latentes du groupe", reconnaît Jean Azéma, cité dans le communiqué. "Toutefois notre ratio de solvabilité reste élevé et nous bénéficions d'un portefeuille de qualité, ce qui nous permettra de poursuivre, de façon volontariste, notre développement", ajoute-t-il.

Cependant, l'activité de Groupama liée au métier d'assureur continue à voir sa performance s'améliorer: le résultat opérationnel progresse en effet de 5,1% à 228 millions d'euros au premier semestre, tiré notamment par la bonne tenue de l'activité en assurance vie. Dans cette branche, le résultat opérationnel bondit en effet de 37,3% (à 140 millions d'euros) contre une baisse de 10,9% en assurance dommages (à 156 millions d'euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :