La Bourse sanctionne lourdement Rémy Cointreau

 |   |  339  mots
Le groupe de spiritueux a publié une croissance de 3,3% sur les neuf premiers mois de l'exercice 2007/2008. La croissance organique est soutenue à 7,9%., mais pas assez cependant pour les marchés. Le groupe confirme son objectif d'amélioration de sa marge sur l'exercice. A la Bourse, le titre perd plus de 10%

Rémy Cointreau maintient le cap. Sur les neuf premiers mois de son exercice 2007/2008 (d'avril à décembre), le groupe de spiritueux a réalisé un chiffre d'affaires de 630,8 millions d'euros, reflétant une croissance de 3,3%, et une croissance organique de 7,9% en global. Cela n'a pas été jugé suffisant pour les marchés qui sanctionnent lourdement le titre. Ce dernier recule de plus de 10% à 38,92 euros. Pourtant la société a confirmé qu'elle amliorerait sa marge cette année.

"Sur la période, toutes les marques du groupe ont poursuivi une bonne dynamique commerciale, notamment pour les cognacs Rémy Martin et les champagnes", explique le groupe dans un communiqué diffusé jeudi 17 janvier. Le groupe précise en outre que l'Asie et l'Europe sont les deux principaux moteurs de la croissance.

Dans le détail, les cognacs ont vu leur chiffre d'affaires progresser de 2,4% à 269,6 millions d'euros. Le groupe précise que le marché reste dynamisé par la Russie, la France et le Benelux. "Aux Etats-Unis, la demande des consommateurs reste bonne dans un contexte commercial clairement marqué par la prudence", souligne Remy Cointreau.

Les liqueurs et spiritueux ont vu leurs ventes progresser de 0,3% à 164,4 millions d'euros. Les marchés les plus porteurs ont été la France, le Royaume Uni et les pays scandinaves. Enfn, les champagnes ont pour leur part bondi de 13,8% à 122,6 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'exercice. "Les performances de Piper-Heidsieck et de Charles Heidsieck sont excellentes sur ce troisième trimestre, traditionnellement important. Elles compensent largement la baisse volontaire des champagnes sans marque à faible valeur ajoutée", commente Rémy Cointreau dans son communiqué.

Le groupe, qui avait publié au premier semestre 2007/2008 un bénéfice opérationnel courant de 65,6 millions pour un chiffre d'affaires de 374,4 millions, faisant ressortir une marge opérationnelle stable à 17,5%, reste confiant pour l'ensemble de l'exercice. "Rémy Cointreau, en ligne avec sa stratégie de concentration sur ses marques à forte valeur ajoutée, confirme une croissance organique significative de sa rentabilité opérationnelle pour l'exercice clôturant au 31 mars 2008", assure le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :