Hollywood : accord entre les réalisateurs et les studios, espoir pour les scénaristes

La Directors Guild of America (DGA) et l'Alliance des producteurs de cinéma et de télévision sont parvenues à un accord. Les réalisateurs obtiennent de meilleures rémunérations pour leurs oeuvres sur les nouveaux supports, notamment sur Internet. Cet accord permet de relancer le dialogue entre scénaristes et producteurs, et pourrait servir de base à leurs négociations.

Un accord a été conclu jeudi soir à Hollywood entre les studios et les réalisateurs. En cinq jours de négociations officielles, la Directors Guild of America (DGA) et l'Alliance des producteurs de cinéma et de télévision sont arrivées à un pacte fixant pour trois ans les conditions de travail et de rémunération des réalisateurs. Les scénaristes ont suspendu leurs négociations sur le sujet depuis le 7 décembre 2007, et depuis sont toujours en grève.

Ce pacte règle notamment les conditions de rétributions des oeuvres exploitées sur les nouveaux supports, et prévoit de doubler le taux de rémunération des réalisateurs pour les oeuvres diffusées en téléchargement payant sur Internet. Autre disposition du pacte, la rémunération globale pour les émissions en "primetime" augmente de 3%, et de 3,5% pour le reste des programmations. Il prévoit également une rétribution pour les contenus diffusés gratuitement sur le Web.

"Ce pourrait être le début de la fin de la grève", a déclaré Jonathan Handel, avocat spécialisé en production audio-visuelle. "Ce serait surprenant que les scénaristes parviennent à obtenir des conditions supérieures à celles obtenues par les réalisateurs."

La grève des scénaristes, entamée le 5 novembre 2007, mobilise quelque 10.500 auteurs qui réclament, notamment, une meilleure rémunération de leurs oeuvres sur les nouveaux supports, tels Internet, les téléphones portables et les DVD. Elle a déjà entraîné de nombreux retards dans la production des séries télévisées et de nombreux projets cinématographiques. La cérémonie des Golden Globes avait également dû être annulée.

Après l'issue positive des négociations avec les réalisateurs, les studios veulent renouer le dialogue avec les scénaristes. Patric Verrone, président du Writers Guild of America (WGA), se dit "prêt pour négocier depuis maintenant un mois et demi." Il souhaite que les conditions signées avec les réalisateurs servent de "pas en avant" pour parvenir à un accord.

Mais les prochains mois promettent d'être encore houleux à Hollywood. Outre les scénaristes, acteurs et techniciens entreront, au cours de l'année, en négociations avec l'Alliance des producteurs de cinéma et de télévision. La Screen Actors Guild et l'Alliance des employés de tournage verront leurs contrats prendre fin en juin et souhaitent dès maintenant faire pression au côté des scénaristes.