Latécoère suspend ses partenariats sur les nouveaux programmes d'avions

 |   |  195  mots
L'équipementier aéronautique a annoncé vendredi que tous les nouveaux contrats seraient sous-traités. De nouvelles suppressions d'emplois pourraient être annoncées à l'automne.

Fragilisé par l'échec de la reprise des usines d'Airbus de Méaulte et de Saint-Nazaire (La Tribune du 27 juin), l'équipementier aéronautique toulousain Latécoère suspend tous ses partenariats sur les nouveaux programmes d'avions. "Nous ne pourrons pas les financer. Tous les nouveaux contrats que l'on pourrait obtenir seront donc sous-traités", explique t-on en interne.

Le recours à la sous-traitance s'appliquerait donc à l'Airbus A350 si l'équipementier se voyait chargé d'effectuer des études, l'avionneur étant en effet intéressé par bureau d'étude de Latécoère. L'équipementier ne sera pas un partenaire de rang 1 sur l'A350, comme il l'est sur l'A380. Cette politique de partenariats a été présentée vendredi en assemblée générale, en même temps que les grandes lignes d'un plan d'économies passant par le transfert d'une partie de la production dans les pays à faibles coûts de main d'oeuvre et une réduction de l'emploi en France.

Si 200 suppressions de postes à court terme ont été confirmés ("cols blancs"), le détail de la baisse d'activité à moyen terme (qui touchera cette fois des "cols bleus") doit être détaillée en septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :