Vodafone convoite une part supplémentaire du sud-africain Vodacom

Il fait une offre de 18,75 milliards de rand soit 1,6 milliard d'euros pour acquérir une part supplémentaire de 12,5% du capital de l'opérateur mobile local Vodacom auprès de Telkom.

Le leader mondial de la téléphonie mobile, le britannique Vodafone, veut se développer en Afrique du Sud.

A cette fin, il a fait une offre de 18,75 milliards de rand (1,6 milliard d'euros) pour acquérir une part supplémentaire de 12,5% du capital de l'opérateur mobile local Vodacom auprès de Telkom qui en possède au total encore 37,5%.

Mais une autre firme regarde le dossier de près. Il s'agit du sud-africain Mvelaphanda Group qui convoiterait parallèlement Telkom dont le capital est détenu à 38% par l'Etat sud-africain, à 15% par un fonds de pension gouvernemental et à 6% par le fonds d'investissement Consortium Elephant.
.
Le secteur de la téléphonie mobile en Afrique du Sud est en plein boom. Il a récemment vu MTN (265,6 milliards de rands soit 23 milliards d'euros de capitalisation bourisère) être approché par l'indien Bharti avant un échec de cette offre qui a cédé la place à des négociations avec un autre indien, le groupe Reliance Communications en vue de créer un géant du secteur dans les marchés émergents.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.