L'euro passe sous la barre de 1,47 dollar, au plus bas depuis six mois

 |   |  274  mots
L'euro continue ce vendredi de se déprécier face au billet vert, passant sous la barre de 1,48 puis de 1,47 dollar, plombé par les craintes d'une récession en zone euro et des chiffres plutôt meilleurs que prévu aux Etats-Unis. Un niveau inédit depuis six mois.

L'appréciation du dollar par rapport à l'euro se poursuit et atteint un plus haut niveau depuis six mois. Ce vendredi, la monnaie européenne a passé à la baisse successivement les barres de 1,48 puis de 1,47 dollar.

L'annonce jeudi d'une contraction de 0,2% du Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au deuxième trimestre, la première depuis la création de cette zone, a fait ressurgir le spectre de la récession et alimente les spéculations sur une prochaine baisse des taux de la Banque centrale européenne

Les mauvais chiffres de l'activité européenne ont renforcé la tendance baissière observée sur l'euro depuis les déclarations de Jean-Claude Trichet la semaine dernière. Le président de la Banque centrale européenne avait alors estimé que "certains risques pour la croissance se matérialisent". Jeudi dernier, un euro valait encore plus de 1,54 dollar.

Par ailleurs, la très forte inflation enregistrée aux Etats-Unis en juillet (5,6% en rythme annuel, au plus haut depuis 17 ans) pousse également le dollar à la hausse, en rendant très improbable une baisse des taux directeurs de la Réserve Fédérale dans un avenir proche et en relançant même les craintes d'une hausse des taux. La semaine dernière, la Fed avait opté pour le statu quo, estimant que la hausse des prix à la consommation allait se modérer.

Viennent aussi conforter la hausse du dollar face à l'euro d'assez bons indicateurs américains, notamment l'indice d'activité de la région de New York même si celui de confinance de l'Université du Michigan, certes en hausse, a moins progressé que prévu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :