Securitas sort nettement du rouge

Le groupe suédois a vu ses résultats passer sur la période d'avril à juin, d'une perte de 52,5 millions de couronnes suédoises à un bénéfice net de 546,6 millions.

Le groupe suédois de sécurité Securitas a présenté jeudi des résultats en hausse au deuxième trimestre, malgré un environnement difficile avec notamment une augmentation des coûts salariaux pour compenser l'accélération de l'inflation.

D'avril à juin, le bénéfice net ressort en hausse à 546,6 millions de couronnes (58,1 millions d'euros) contre une perte de 52,5 millions de couronnes au deuxième trimestre 2007, le groupe ayant été affecté par des paiements d'impôts qui avaient été différés et des difficultés dans une division, selon un communiqué du groupe.

Securitas réalise un chiffre d'affaires en hausse de 2% à 15,916 milliards de couronnes (1,691 milliard d'euros), contre 15,583 milliards un an plus tôt, des résultats supérieurs aux attentes des analystes cités par l'agence financière Dow Jones. A 08H00 GMT, le titre bondissait de 4,41% à 77 couronnes suédoises à la Bourse de Stockholm dans un marché en hausse de 0,28%.

La croissance organique s'élève à 6% d'avril à juin, contre 5% au deuxième trimestre 2007.
"Les ventes ont progressé aussi bien en Amérique du Nord qu'en Europe", a indiqué le PDG de Securitas Alf Göransson cité dans le communiqué, en notant toutefois les effets pour le groupe du ralentissement aux Etats-Unis et de la faiblesse du dollar. Il a précisé que la croissance organique en Europe a été de 8%, "positivement influencée par l'Euro 2008 de football", disputé en Suisse et en Autriche.

Le bénéfice opérationnel après amortissements a bondi de 62,5% à 870,1 millions de couronnes (92,5 millions d'euros) contre 535,6 millions un an plus tôt. Celui-ci avait été affecté au deuxième trimestre 2007 par des provisions exceptionnelles. Avant amortissements, le résultat d'exploitation ressort également en hausse de 14,6% à 897 millions de couronnes (95,4 millions d'euros).

Au deuxième trimestre, Securitas a vu le chiffre d'affaires de sa division Loomis, spécialisée dans le transport de fonds et la gestion de distributeurs de billets, baisser de 4,3% en raison d'un ralentissement de l'activité au Danemark, au Portugal et au Royaume-Uni.

La marge opérationnelle de cette division, qui devrait être cotée en bourse en décembre 2008 et qui emploie 21.000 personnes dans 11 pays, est également ressortie en baisse en glissement annuel à 6,1% contre 6,9%.
Dans la division Loomis, le groupe indique que "des plans de restructuration sont en cours, (...) les pertes dans certaines régions demeurant trop élevées", sans donner d'autres précisions dans le communiqué.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.