Abstraction tricolore

Un temps délaissée, la peinture française des années 1950-70 retrouve de sa vigueur. Une grande exposition lui est consacrée et quelques ventes lui sont dédiées. En voici une.

L'abstraction, négligée dans les années de conflit a fait un retour en force dans la peinture française dès le début des années 1950. Une abstraction ici baptisée "lyrique", là "Nouvelle Ecole de Paris", ou encore "Cobra", nom de l'acronyme Copenhague, Bruxelles, Amsterdam, villes dont sont originaires les membres fondateurs.

Ces premiers mouvements artistiques d'après guerre en France ont donné lieu à des peintures spontanées, tachistes, informelles, coloristes, que l'on (re)découvre depuis quelques années. Leurs prix suivent ce renouveau, mais restent (relativement) abordables comparés à leurs homologues américains dont la cote dépasse pour certains largement le million de dollars. Dans son espace de vente, Tajan, met aux enchères, en deux séances, de nombreuses oeuvres de cette époque. La soirée du 29 avril ne propose que cinquante lots, dont une dizaine de toiles issues de ces mouvements, notamment un "Voyage en Tête, 1966" de Pierre Alechinsky (estimation 60.000 euros), "Taches rouges sur le rocher, 1952" de Pierre Tal-Coat (60.000 euros), un "Oiseau bleu, 1946" signé Maurice Estève (60.000), un "Sans titre, 1957" de Jean-Michel Atlan (60.000) ou "Pourquoi Venise ?, 1963" d'André Lanskoy (40.000). La vacation de l'après midi du lendemain met en vente 250 oeuvres, moins onéreuses, d'autant qu'y figurent des multiples, notamment des lithographies ou des éditions à tirage limité. On peut ainsi citer des aquarelles de Mehmed Melih Devrim Nejab de 1958 à 1962 (autour de 2.000 euros), une technique mixte de Karl Götz (15.000), une huile "Composition, 1958" de Jean Messager (6.000), un papier couleurs de feutres de Gaston Chaissac vers 1963 (3.000), des toiles d'Alfred Manessier vers 1950 (7.500), ou une aquarelle et feutre de 1963 signée Jilali Gharbaoui (14.000).

Les 29 ((19h30) et 30 (15h) avril, Espace Tajan, 37 rue des Mathurins, Paris 9. Renseignements: www.tajan.com

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.