Yahoo ! sauve ses résultats grâce à Alibaba

Le numéro deux mondial de la publicité en ligne convoité par Microsoft a réussi à publier des résultats trimestriels légèrement mieux que prévu mais sans grand relief. Le bénéfice est gonflé par une importante plus-value. Son résultat opérationnel, en revanche, a baissé.

Tout comme son grand concurrent Google la semaine dernière, Yahoo! vient de publier des résultats un peu meilleurs que ceux escomptés par les analystes. A une nuance près: ces résultats ont été gonflés par la plus-value dégagée lors de l'entrée en Bourse d'Alibaba, dont Yahoo! détenait 40%. Hors cet élément exceptionnel, les résultats n'ont rien de très flamboyant et ne devraient pas convaincre Microsoft de relever son offre de rachat sur le groupe. Le prix offert par Microsoft, pour partie en cash et pour partie en actions, s'élève (au cours actuel de Microsoft) à environ 42 milliards de dollars (près de 27 milliards d'euros).

De fait, le numéro deux mondial de la publicité en ligne a dégagé au premier trimestre un bénéfice net de 542 millions dont 401 millions provenant de la plus-value dégagée lors de l'entrée en Bourse d'Alibaba. Le bénéfice par action (BPA) hors exceptionnels ressort à 0,11 dollar, stable par rapport à celui d'il y a un an, mais supérieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur 0,09 dollar .

"Ces résultats sont d'autant plus remarquables compte tenu de l'environnement économique et l'incertitude entourant l'offre de Microsoft", a estimé son PDG Jerry Yang lors d'une conférence devant des analystes. Il a aussi déclaré que la direction du groupe restait fermement convaincue que l'offre de Microsoft "sous-évalue" le groupe, mais a laissé entendre qu'il pourrait accepter une offre relevée. "Notre conseil d'administration reste ouvert à toutes les alternatives, y compris une vente à Microsoft," a déclaré Jerry Yang, mais "il n'acceptera pas un accord qui ne reconnaît pas la pleine valeur du groupe".

Yahoo! a réussi pendant le trimestre a accroître son chiffre d'affaires de 9% à 1,81 milliard, avec un chiffre d'affaires hors TAC (commissions reversées aux sites partenaires) en hausse de 14,2% à 1,35 milliard, un peu supérieur au 1,32 milliard attendu par les marchés. Ces performances montrent cependant qu'il croît moins vite que le marché global de la publicité en ligne et perd donc des parts de marché, notamment face à son rival Google dont les résultats s'envolent.

Autre point noir: Yahoo! a aussi vu chuter de 28% son bénéfice opérationnel, à 121 millions, grevé par une forte hausse des coûts, dont une charge de 14 millions due aux dépenses engagées pour résister à l'offre de Microsoft.

Par région, Yahoo! a amélioré ses ventes aux Etats-Unis, où le chiffre d'affaires a bondi de 19% à 1,3 milliard, mais son bénéfice opérationnel a baissé de 8% à 315 millions. A l'international, en revanche le chiffre d'affaires a chuté de 11%, à 571 millions, et le bénéfice opérationnel a diminué de 1%, à 118 millions.

Un peu après l'ouverture de Wall Street, l'action Yahoo perdait 1,37% à 28,15 dollars.

Pression de Yahoo pour relever l'offre de Microsoft qui refuse une fois encore
Les résultats trimestriels de Yahoo ont été l'occasion pour son PDG Jerry Yang de rappeler devant les analystes, qu'il restait fermement convaincu que l'offre de Microsoft "sous-évalue" le groupe. Il a en revanche laissé entendre qu'il pourrait accepter une offre relevée. "Notre conseil d'administration reste ouvert à toutes les alternatives, y compris une vente à Microsoft," a déclaré Jerry Yang, mais "il n'acceptera pas un accord qui ne reconnaît pas la pleine valeur du groupe". Microsoft "paiera ce qui est raisonnable", continue de marteler son patron Steve Ballmer. tout en réaffirmant sa détermination à acquérir le groupe Internet, déclarant que Microsoft "pense pouvoir accélérer sa stratégie en rachetant Yahoo!". Le 5 avril dernier, Microsoft a laissé trois semaines à la direction de Yahoo! pour se décider, menaçant en cas de refus non seulement de s'adresser directement aux actionnaires, mais aussi de baisser le prix qu'il propose. Cet ultimatum expirera vendredi soir. Le prix offert par Microsoft, en cash et en actions, s'élève à environ 44,6 milliards de dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.