PagesJaunes : le titre recule fortement après l'abaissement des prévisions pour 2008

Le groupe d'annuaire a vu son bénéfice net reculer de près de 14% au premier semestre. Le chiffre d'affaires progresse sur la période, mais PagesJaunes s'attend à une fin d'année plus difficile. Il revoit donc son objectif de croissance du chiffre d'affaires à la baisse.

L'ancienne filiale annuaires de France Télécom, Pages Jaunes, a publié ce vendredi un bénéfice net en baisse de 13,7% à 103,2 millions d'euros au premier semestre. Le chiffre d'affaires semestriel a, lui, progressé de 4,6%, à 550,9 millions d'euros "dans un contexte de ralentissement économique marqué en Espagne et plus modéré en France" explique le groupe dans un communiqué.

La croissance des ventes est portée par "la progression du chiffre d'affaires réalisé sur Internet qui a représenté 40,4% de ses revenus et à la progression du nombre de ses clients sur tous les supports", précise le directeur général du groupe Michel Datchary.

Au premier semestre, le résultat d'exploitation a progressé quant à lui de 9,8% à 227,3 millions d'euros, et la marge brute opérationnelle a augmenté de 8,7% à 247,3 millions d'euros.

Si PagesJaunes, rachetée en 2006 par Mediannuaire (filiale du fonds KKR), a confirmé son objectif annuel d'une croissance de 8% de la marge brute opérationnelle, le groupe précise en revanche que "l'environnement économique difficile devrait peser sur la croissance du chiffre d'affaires au second semestre et en particulier au dernier trimestre". Il a donc revu à la baisse ses prévisions de croissance du chiffre d'affaires en 2008, entre 3% et 4% contre 5% espérés auparavant.

Le titre est attaqué à la Bourse de Paris: il perd 7,21% à 8,62 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.