La crise des "subprimes" pourrait coûter 15 milliards de dollars à Merrill Lynch

 |   |  241  mots
Le plus grand courtier américain pourrait annoncer jeudi prochain lors de la publication de ses résultats des dépréciations de 15 milliards de dollars, soit largement au delà de ce qui était escompté. Dans ces conditions, Merrill Lynch devrait procéder à un nouvel appel de fonds de 4 milliards de dollars.

15 milliards de dollars: c'est le nouveau montant de dépréciations d'actifs que la banque d'affaires américaine Merrill Lynch pourrait annoncer la semaine prochaine lors de la publication de ses résultats prévue pour le jeudi 17 janvier. Si ce chiffre révélé ce vendredi par le quotidien New York Times est confirmé, il serait plus du double de celui prévu par la banque d'affaires américaine et plus que les 12 milliards escomptés jusqu'à présent par la communauté financière.

Dans ces conditions, le courtier américain va devoir procéder à une nouvelle levée de fonds. Merrill Lynch est actuellement en discussion avec des investisseurs américains, asiatiques et du Moyen-Orient pour bénéficier dans les prochains jours d'un financement additionnel de 4 milliards de dollars, croit savoir encore le New York Times.

Venant très rapidement après une précédente recapitalisation, ces renflouements montrent que la crise des marchés financiers est loin d'être finie et atteint plus durement que prévu les plus grands noms de Wall Street. Merrill Lynch a déjà levé le mois dernier 5 milliards de dollars auprès du fonds d'investissement singapourien Temasek et 1,2 milliard auprès du gestionnaire de sicav Davis Selected Advisors. Les actions nouvelles réservées à ces deux investisseurs avaient été émises à un prix (48 dollars) bien inférieur au prix de marché (54 dollars). Jeudi, le titre Merrill Lynch se négociait à 52,03 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :