Nouvelle baisse des ventes de voitures aux Etats-Unis

 |  | 486 mots
En août, le marché automobile américain a reculé de 15,5%, accusant son dixième mois consécutif de baisse. Les trois grands constructeurs américains, General Motors, Ford et Chrysler voient leur part de marché dépasser par celle des asiatiques.

Le ralentissement de l'activité économique et le niveau élevé du prix des carburant continuent à peser sur le marché automobile américain. Comme dans l'ensemble des pays industrialisés, les ventes de voitures ont de nouveau baissé en août aux Etats-Unis, reculant de 15,5% par rapport à l'an passé, selon des données Autodata. C'est le dixième mois consécutif de baisse.

Les trois "Big Three" de Detroit ont particulièrement souffert. Ils ne détiennent plus que 45,3% de leur propre marché, contre 50,9% un an plus tôt, et sont dépassés par les constructeurs asiatiques, qui se sont adjugés une part de 47,3% (contre 42,2%). Les constructeurs européens ont progressé à 7,3% (contre 6,9%), selon Autodata.

General Motors affiche ainsi une baisse de 20,4% de ses ventes en d'août. Le premier constructeur américain a ainsi vendu 308.817 véhicules le mois dernier, contre 388.168 unités l'an passé. Le plus fort recul est enregistré par les véhicules lourds, type pickups, 4x4 et monospaces (-24,1%). Ces résultats sont cependant supérieurs aux attentes des marchés. "Comparé au mois de juillet, les ventes ont progressé de 31%", se félicite GM. Le constructeur réalise sa meilleure performance de l'année, notamment grâce à la mise en place d'importants rabais.

Ford enregistre de son côté un repli de 26,6% de ses ventes de véhicules neufs outre-Atlantique, avec 151.021 unités écoulés contre 203.001 en août 2007. Les gros modèles du constructeur ont été les plus touchés par le ralentissement du marché. Leurs ventes ont chuté de 32,3%. En revanche, les "véhicules économes en carburant, comme la Ford Focus (+23%) et la Ford Escape (+17%), ont continué de soutenir les ventes, alors que les consommateurs poursuivent leur transition vers des modèles plus petits et plus économes en carburant", explique le deuxième constructeur américain.

Chrysler a pour sa part évoqué "un ralentissement du secteur, des changements dans la demande et une réduction des ventes de flottes de véhicules" pour expliquer ses très faibles performances commerciales, qui inquiètent pour sa survie. Ses ventes en août ont plongé de 34%!

Le japonais Toyota s'en sort mieux que ses rivaux américains. Le tout nouveau premier constructeur mondial a vu ses ventes baissé de 9,4% en août à 211.533 véhicules, dont 19.529 modèles à motorisation hybride. Même constat pour son compatriote Honda, dont les ventes ont reculé de 7,3% à 146.855 unités. Enfin, Nissan a surpris, en affichant une hausse de 13,6% de ses ventes outre-Atlantique, avec 108.493 unités écoulées en août.

Enfin, du côté des constructeurs européens, les résultats sont mitigés: BMW affiche une hausse de 1% des ventes (30.931 unités) et Volkswagen de 2,9% (22.292 unités), alors que Mercedes-Benz baisse de 11,8% (18.507 unités). Pour ce dernier, les ventes de la Smart, lancée depuis le début de l'année, ne sont pas comptabilisées. La petite compacte a été vendue à 2.420 exemplaires à fin août.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :