Record de fusions-acquisitions en 2007 malgré la crise du "subprime"

 |  | 378 mots
Lecture 2 min.
Thomson Financial confirme une hausse de 24% du nombre de "deals" l'an passé avec un niveau record atteint de 4500 milliards de dollars. Et ce malgré la crise du "subprime" qui a éclaté cet été. Mais gare à 2008.

Le spécialiste des données financières Thomson Financial publie ce jeudi ses chiffres définitifs - elle avait dévoilé des chiffres provioires le 20 décembre - sur ce que les financiers appellent le "M & A", merger and acquisition, les fusions-acquisitions. Ils confirment que l'année 2007 a battu un nouveau record avec 4.500 milliards de dollars de "deals" (opérations) dans le monde.

Cela représente une hausse de 24% et ce malgré la crise du "subprime", ces prêts immobiliers à risque aux Etats-Unis, auxquels étaient adossés de nombreux produits financiers achetés par la plupart des établissements financiers de la planète et qui ont déclenché une tempête boursière et financière avec à la clé une crise du crédit qui menace de peser sur l'économie réelle.

Cela a tout de même pesé sur les fusions au second semestre. Mais Thomson Financial souligne un rebond de l'activité au quatrième trimestre, avec plus de 1.000 milliards de dollars, sur fond d'activité stratégique forte et d'une floppée d'investissements transnationaux par des intervenants du Moyen-Orient et d'Asie, motivés notamment par la chute des cours et l'attractivité de certaines valeurs après, justement, cette crise du subprime.

Les opérations transnationales ont atteint le niveau record de 47% des fusions-acquisitions dans le monde en 2007, le phénomène de consolidation alimentant l'activité dans les secteurs des matériaux, de la finance et de l'énergie.

L'opération la plus specatculaire est offre du champion miner anglo-australien BHP Billiton sur son compatriote Rio Tinto pour 145 milliards de dollars, la deuxième plus grosse opération de tous les temps selon Thomson Financial, annoncée en 2007 mais pas encore achevée et qui pourrait donner lieu à des rebondissements (surenchère, contre-offres, avec le troisième larron, le brésilien CVRD rebaptisé Vale en embuscade...).


Le classement par montant de transaction en milliards de dollars:
1. ABN Amro racheté par le consortium RBS, Fortis et Santander 99,364
2. Kraft Foods acquis par un groupe d'actionnaires 61,454
3. TXU repris par des fonds d'investissements 44,372
4. Alcan acheté par Rio Tinto 43,922
5. Capitalia vendu à Unicredito 29,528


Le classement des banques conseils en fusions-acquisitions réalisées ou annoncées en 2007 (montant des transactions en milliards de dollars):
1. Goldman Sachs 1,419
2. Morgan Stanley 1,342
3. Citigroup 1,152
4. JPMorgan 1,077
5. UBS 1,024

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :