Le projet de rachat de 3Com par le chinois Huawei et Bain capital compromis

Le groupe chinois Huawei, le fonds Bain Capital et l'équipementier américain 3Com ont annoncé avoir retiré leur dossier auprès de la Commission chargée d'évaluer les conséquences d'opérations financières pour la sécurité nationale des Etats-Unis (CFIUS), faute d'accord. Huawei et Bain Capital projettent de racheter 3Com pour 2,2 milliards de dollars.

La participation de 16,5% que le plus gros équipementier télécom chinois Huawei envisageait d'avoir dans le groupe américain de télécommunication, militaires notamment, 3Com à l'issue de son rachat avec le fonds d'investissement Bain Capital pose un problème pour les autorités américaines. Un gros même car plus que vigilants sur les questions d'espionnage, ils craignent que l'arrivée d'un équipementier chinois comme Huawei ne représente un danger pour leur sécurité nationale.

Du coup, les discussions entamées entre les trois protagonistes et la CFIUS (Commission sur les participations étrangères dans les entreprises américaines) sont un échec. Résultat: les protagonistes ont retiré leur dossier auprès de cette commission mais précisent néanmoins poursuivre les discussions entre eux. Il n'en demeure pas moins que le désaccord avec la CFIUS compromet sérieusement le rachat de 3Com.

Cette acquisition annoncée en octobre dernier s'élevait à 2,2 milliards de dollars en cash; l'occasion pour le chinois Huawei de s'implanter davantage sur les marchés occidentaux. Les opérateurs boursiers craignent également que le rachat n'ait plus lieu. Le titre 3Com perdait 19% à mi-séance à la Bourse de New York.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.