Toyota reprend la place de leader mondial à General Motors

 |   |  313  mots
Le constructeur américain a de nouveau été devancé en terme de ventes par son rival japonais au premier trimestre. General Motors ne désespère pas de conserver son rang de premier constructeur mondial l'an dernier arraché à quelques milliers de véhicules près.

Le chassé croisé pour la première place au niveau mondial de constructeur automobile vient de voir à nouveau Toyota passer devant General Motors (GM). Un scénario déjà observé l'an dernier à la même époque mais qui n'avait pas empêché le constructeur américain de garder in fine sa place de leader.

En attendant, GM a enregistré sur les trois premiers mois de l'année des ventes mondiales en baisse de 0,6%, à 2,253 millions de véhicules. Dans le même temps, son rival japonais Toyota revendique 2,41 millions de véhicules vendus.

Les ventes globales de GM ont été principalement affectées par une baisse de 10% en Amérique du Nord, où elles sont revenues à 947.000 véhicules. Un recul lié "au ralentissement persistant aux Etats-Unis", expliqué également par la hausse du coût du carburant et des "inquiétudes concernant l'immobilier et la disponibilité du crédit", selon un communiqué diffusé par GM. Le groupe indique néanmoins avoir maintenu sa part de marché à 21% aux Etats-Unis sur la période.

"Le marché américain traverse une période difficile en ce moment", a reconnu Michael DiGiovanni, responsable de l'analyse marché chez GM. Ce dernier n'est pas totalement pessimiste pour la suite puisqu'il espère une reprise au second semestre. La baisse enregistrée en Amérique du nord a été compensée par la progression des ventes des trois autres divisions régionales du groupe, qui ont toutes enregistré des ventes record.

En Europe, la hausse a atteint 3% à 572.000 véhicules, mais cette hausse masque des disparités, la Russie affichant ainsi un bond de 78%. La croissance est plus marquée sur la zone Asie-Pacifique, avec 6% de hausse à 411.000 véhicules, mais surtout dans la division Amérique latine, Afrique et Moyen-Orient, qui a bondi de 20%, à 323.400 véhicules. Les ventes réalisées par GM hors des Etats-Unis ont représenté 64% du total du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :