ThyssenKrupp confiant pour l'avenir

 |   |  287  mots
Le numéro dix mondial de l'acier annonce un repli de son bénéfice sur le premier trimestre 2007/2008, mais confirme ses objectifs de bénéfice imposable sur l'exercice à 3 milliards d'euros, avant éléments exceptionnels. A plus long terme, il vise 4, à 5 milliards de bénéfice.

ThyssenKrupp reste confiant sur l'avenir. Le groupe sidérurgiste allemand a confirmé ses prévisions pour l'exercice 2007/2008 (clos à fin septembre), et prévoit une "performance positive sur l'ensemble des exercices 2007/2008 et 2008/2009", selon des chiffres provisoires publiés ce vendredi 18 janvier. "Pour l'année en cours le bureau exécutif atteint un chiffre d'affaires de 53 milliards d'euros, et des bénéfices avant taxes et éléments exceptionnels de plus de 3 milliards d'euros, chiffre qui comprend les coûts de mise en service d'usines au Brésil et aux Etats-Unis", explique le PDG du groupe, Ekkehard Schulz dans le communiqué.

Le groupe indique que le résultat avant éléments exceptionnels sur le premier trimestre en dessous de son niveau réalisé l'année précédente, à 700 millions d'euros. Au premier trimestre 2006-2007 le groupe avait dégagé un bénéfice imposable d'un milliard d'euros. ThyssenKrupp rappelle que les chiffres de l'année précédente avaient été particulièrement bons, bénéficiant d'une demande exceptionnellement robuste. "ThyssenKrupp est en avance sur son budget pour le premier trimestre et totalement en ligne avec ses prévisions sur l'année en cours", assure le groupe sidérurgiste. Malgré ce repli, le bénéfice imposable trimestriel reste supérieur aux prévisions des analystes financiers qui tablaient sur 673 millions d'euros.

Enfin, le numéro dix mondial de l'acier, prévoit à moyen terme de réaliser un chiffre d'affaires de l'ordre de 60 milliards d'euros et un bénéfice imposable avant exceptionnels de 4 milliards. A plus long terme, et après la mise en exploitation de nouvelles usines aux Etats-Unis, il prévoit un chiffre d'affaires d'environ 65 milliards et un bénéfice imposable avant exceptionnels de 4,5 à 5 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :