Bank of America séduit les investisseurs et lève 12 milliards de dollars

 |   |  247  mots
La première banque américaine par la capitalisation boursière a réussi à lever 12 milliards de dollars sur les marchés financiers, soit deux fois plus qu'envisagé initialement. Bank of America entend consacrer les fonds recueillis "au fonctionnement général" de ses activités.

Bank of America annonce avoir levé 12 milliards de dollars sur les marchés financiers, soit deux fois plus qu'envisagé initialement, en raison "d'un fort intérêt des investisseurs". Le groupe a émis pour six milliards de dollars de titres perpétuels convertibles en actions et pour six milliards supplémentaires d'actions préférentielles. La première banque américaine par la capitalisation boursière entend consacrer les fonds recueillis "au fonctionnement général" de ses activités, indique le communiqué de la banque, sans plus de précisions.

Grâce à cette augmentation de capital, les fonds propres "durs" de la banque "devraient se rapprocher de l'objectif de la direction" (8% des actifs). Ce ratio ressortait à 6,87% fin 2007. Bank of America a vu son résultat net chuter de 29% en 2007, en raison des pertes associées aux crédits hypothécaires à risques ("subprime"). Celui-ci frôle toutefois les 15 milliards de dollars au titre de l'année écoulée.

Mais le groupe doit encore intégrer la banque de Chicago LaSalle, rachetée à l'automne au néerlandais ABN Amro pour 21 milliards de dollars. Sans oublier sa dernière acquisition: il a lancé une offre publique d'échange sur Countrywide, le premier prêteur hypothécaire du pays, valorisé autour de 4 milliards de dollars. L'absorption de Countrywide permettrait d'assoir définitivement le leadership de Bank of America sur la banque américaine, mais nombre d'analystes sont effrayés de ce que l'établissement pourrait découvrir dans ses comptes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :