Energie : la part de marché des fournisseurs alternatifs progresse mais reste faible

Un an après l'ouverture à la concurrence du marché de l'électricité et du gaz, peu de foyers ont quitté EDF ou GDF pour rejoindre un fournisseur alternatif.

Les fournisseurs alternatifs d'énergie tardent à percer sur le sol hexagonal, un an après l'ouverture du marché de l'électricité et du gaz à la concurrence. Le nombre de foyers ayant choisi l'un de ces opérateurs s'est certes nettement accru au deuxième trimestre mais reste faible, selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Au 30 juin, 288.000 foyers ont opté pour un autre fournisseur qu'EDF, sur un total de 29,4 millions. Ils étaient 112.000 au 31 mars. Pour le gaz, 203.000 foyers, sur un total de 11 millions, ont quitté GDF pour rejoindre un fournisseur alternatif à la fin du deuxième trimestre, contre 128.000 au 31 mars.

Les deux opérateurs historiques proposent également des offres à prix libre mais l'immense majorité de leurs clients sont toujours aux tarifs réglementés.

"Sur le marché de détail non résidentiel, l'activité est stable", explique la CRE, quatre ans après l'ouverture totale de ce marché. A la fin juin, 344.000 sites étaient dotés d'un fournisseur alternatif d'électricité et 84.000 pour le gaz, contre respectivement 342.000 et 80.000 trois mois auparavant.

"Les marchés de l'électricité et du gaz restent dominés par les tarifs réglementés, puisqu'au 30 juin, 97% des sites toutes catégories confondues sont aux tarifs réglementés en électricité et 94% en gaz", poursuit la CRE.

A l'occasion des déménagements intervenus au cours du deuxième trimestre, seulement 4% des ménages et des entreprises ont choisi une offre à prix libre pour l'électricité et 22% pour le gaz.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.