Etats-Unis : l'activité des services a progressé en août, l'emploi a souffert

 |  | 440 mots
L'activité dans le secteur des services a légèrement progressé le mois dernier aux Etats-Unis, avec un indice ISM à 50,6 points. En revanche, les demandes hebdomadaires d'allocations de chômage sont en nette hausse fin août et le secteur privé a supprimé 33.000 emplois sur l'ensemble du mois dernier.

L'activité dans les services aux Etats-Unis a légèrement progressé en août. L'indice ISM des directeurs d'achats s'est en effet affiché à 50,6 points le mois dernier, 50 points marquant la limite entre contraction et croissance de l'activité. Ce chiffre surpasse les attentes des analystes qui tablaient sur un léger repli du secteur, avec un indice ISM à 49,5 points, stable par rapport à juillet.

Même si le ralentissement américain est - heureusement - moins fort que ce qu'on pouvait craindre, l'emploi américain a souffert en août. Les demandes hebdomadaires d'allocations de chômage ont augmenté de façon inattendue au cours de la semaine close le 30 août par rapport à la précédente, progressant de 15.000 pour s'établir à 444.000, a indiqué jeudi le département du Travail. Les analystes tablaient sur 420.000 inscriptions seulement. C'est le niveau le plus élevé depuis la semaine du 9 août. De plus les chiffres de la semaine précédente ont été révisés à la hausse à 429.000 au lieu de 425.000 annoncés initialement.

En moyenne sur quatre semaines, chiffre considéré comme plus représentatif, les demandes ont baissé de 3.250 à 438.000 au cours de la semaine close le 30 août. Le ministère du Travail n'a donné aucune explication particulière à cette hausse des inscriptions. Il dévoilera demain vendredi les chiffres mensuels.

Depuis plusieurs semaines, le niveau total des demandes est passé au dessus de la barre des 400.000, du fait notamment de l'extension temporaire des allocations de chômage décidée par le Congrès. Pour la semaine close le 23 août, le taux de chômage indemnisé est resté stable à 2,6%. Les Etats-Unis comptaient alors 3,435 millions de chômeurs indemnisés, un plus haut depuis novembre 2003.

Au surplus, le cabinet en ressources humaines ADP a pour sa part annoncé que le secteur privé américain avait suppprimé 33.000 emplois en août, après en avoir créé 1.000 en juillet. Ces chiffres sont publiés à la veille du très attendu rapport sur le marché du travail pour août. Les analystes tablent sur 75.000 suppressions d'emplois, après 51.000 déjà en juillet, pour un taux de chômage stable à 5,7% de la population active.

En revanche, les gains de productivité ont été révisés en nette hausse pour le deuxième trimestre aux Etats-Unis, à 4,3% au lieu de 2,2% annoncé initialement (en rythme annuel), a annoncé jeudi le département du Travail. Les analystes tablaient sur une hausse de 3,5%. Au premier trimestre, la productivité du secteur non-agricole avait augmenté de 2,6%. Le coût du travail au deuxième trimestre a pour sa part été révisé en baisse de 0,5% au lieu de 1,3% de hausse annoncé initialement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :