Réforme des ports : la CGT prête à négocier

Alors que des grèves ponctuelles affectent toujours les portsfrançais, le syndicat dominant du secteur se dit prêt à discuter sur letransfert au privé des activités des grues et portiques.

Est-ce un tournant dans le processus controversé de privatisation des activités des grues et portiques, lancé par le gouvernement et en cours d'adoption par le Parlement, nouveau volet de la modernisation des ports amorcé il y a plusieurs années par la fin du monopole des dockers ?

En tout cas, la fédération CGT des ports et docks, ultra-dominante dans ce secteur, a annoncé qu'elle était prête à "entrer dans la négociation" mais pose ses conditions. Des grèves perlées continuent de toucher les ports autonomes français.

Le texte sur cette privatisation a été adopté par les sénateurs le 21 mai dernier. Il prévoit la cession des activités de manutention (grues et portiques) aux opérateurs privés. Mais il prévoit que les partenaires sociaux s'entendent sur un accord cadre. - ils ont jusqu'au 31 octobre - qui doit définir les modalités et l'accompagnement social de ce processus.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.