Le Nasdaq boucle l'acquisition de la Bourse nord-européenne OMX

 |   |  369  mots
L'opération résulte d'un accord avec le groupe émirati Borse Dubaï.

La Bourse électronique américaine Nasdaq a bouclé jeudi l'acquisition de la place financière nordique et balte OMX, aux termes d'un accord avec le groupe émirati Borse Dubai. Le nouveau groupe prend le nom de Nasdaq OMX Group, a indiqué la Bourse new-yorkaise dans un communiqué.

Après avoir été tous les deux sur les rangs pour mettre la main sur OMX, Borse Dubai et le Nasdaq étaient finalement parvenus à un accord entre eux, selon lequel le premier cédait au second ses parts dans OMX, en échange d'une participation dans la Bourse électronique américaine. OMX exploite les Bourses de Copenhague, Stockholm, Helsinki, Reykjavik, Riga, Tallinn et Vilnius.

Borse Dubai avait annoncé un peu plus tôt avoir vendu au Nasdaq "117,228 millions d'actions d'OMX, représentant quelque 97,2% du total d'actions et de votes dans OMX", qu'il avait acquises à l'issue d'une OPA d'environ 4,9 milliards de dollars. Dans le cadre de cet accord, "Borse Dubai est un actionnaire de Nasdaq OMX à hauteur de 19,9%", rappelle l'opérateur américain.

De plus, le Nasdaq OMX Group a aussi acheté pour 50 millions de dollars d'actions nouvelles de la place Dubai International Financial Exchange (DIFX) et en détient de ce fait 33,33%. "Nasdaq et Borse Dubai vont ensemble développer DIFX pour en faire une place mondiale qui constitue un pont entre les Etats-Unis, l'Europe et le Moyen-Orient ainsi qu'avec les marchés émergents", a affirmé le président de Borse Dubai, Issa Kazem, dans un communiqué distinct.

Dans le cadre de la transaction, Nasdaq, OMX et Borse Dubai ont conclu un accord commercial et technologique, aux termes duquel Borse Dubai aura accès aux plateformes technologiques et aux systèmes du groupe Nasdaq OMX.

Le Nasdaq, qui revendique la place de plus grande Bourse mondiale avec plus de 3.900 sociétés cotées sur différents continents, avait indiqué la semaine dernière qu'il allait lever 425 millions de dollars pour financer ses différentes acquisitions.

Outre OMX, le Nasdaq, qui cherche à distancer son rival Nyse-Euronext dans le cadre d'une course à la concentration des opérateurs boursiers, a aussi mis la main sur les Bourses de Boston et de Philadelphie.

A Wall Street, l'action Nasdaq OMX s'appréciait de 2,94% à 42,73 dollars vers 16H00 GMT.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :