Bon début d'exercice pour le japonais Seiko

 |   |  385  mots
Son bénéfice d'exploitation a quasiment doublé sur la période d'avril à fin juin, premier trimestre de son exercice 2008-2009.

Le fabricant japonais de produits électroniques et de montres Seiko Epson a annoncé mercredi un quasi doublement de son bénéfice d'exploitation au premier trimestre 2008-2009 grâce à de rigoureuses compressions de coûts, malgré des ventes malmenées par des chutes de prix.

Pour la période d'avril à juin, le bénéfice d'exploitation du groupe a bondi de 91,8% sur un an à 22,3 milliards de yens (134 millions d'euros), pour un chiffre d'affaires pourtant en baisse de 4,5% à 304,2 milliards (1,82 milliard d'euros), a annoncé Seiko Epson dans un communiqué.

Le bénéfice net a pour sa part été multiplié par huit sur un an à 10,3 milliards de yens (62 millions d'euros) car le groupe a dû verser moitié moins d'impôts sur les bénéfices que lors de la même période de 2007-2008.

"Les marchés des équipements d'information et des produits électroniques ont souffert de l'érosion continuelle des prix en raison de la concurrence féroce dans tous ses segments, ainsi qu'un mouvement permanent de la demande vers le bas de gamme", souligne Seiko Epson.

Les ventes de la division information-communication (imprimantes, projecteurs, moniteurs à cristaux liquides, etc. ) ont diminué de 2,4%, affectées par l'appréciation du yen face au dollar et la chute des prix.

Celles de la division électronique (petits écrans à cristaux liquides pour téléphones portables, semi-conducteurs, etc.) ont chuté de 10,3% pour les mêmes raisons. Les ventes de la division instruments de précision ont au contraire augmenté de 5,8% et le bénéfice d'exploitation de cette branche a triplé.

Seiko Epson a compensé les facteurs adverses en réduisant de 16,1% ses dépenses administratives, commerciales et générales. Le groupe a également comprimé ses coûts de fabrication dans ses usines d'imprimantes et réorganisé la production de sa division électronique, ce qui a permis à ces activités d'améliorer leurs résultats d'exploitation malgré la baisse de leurs ventes.

Au total, les réductions de coûts ont amélioré de 23,4 milliards de yens le résultat d'exploitation, compensant totalement l'impact négatif de 20,8 milliards lié à la dégringolade des prix de vente.

Du coup, Seiko Epson a revu à la hausse son objectif de bénéfice net pour l'ensemble de 2008-2009, tablant maintenant sur une hausse de 83,3% à 35 milliards de yens, contre 31 milliards initialement prévus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :