Nouveaux noms de domaine sur Internet : il faudra débourser au moins 100.000 dollars

 |   |  235  mots
Paul Twomey, le patron de l'Icann, l'autorité internationale qui gère les noms de domaine sur Internet, précise dans quelles conditions on pourra lancer un site avec une nouvelle appellation. Ce ne sera pas donné.

Cela ressemble fort à un rétropédalage. Notre confrère Les Echos avait fait un joli coup, hier, lundi, en publiant l'interview de Paul Twomey, le patron de l'autorité internationale qui gère les noms de domaine sur Internet. Et ce dernier, à l'occasion de la 32ème réunion de cette instance, à Paris, révélait que les noms de domaine allaient pouvoir être largement ouvert avec des .amour ou .haine par exemple et non plus les traditionnels .com.

Mais ce mardi, le site MailClub. Info, spécialiste de la gestion de portefeuilles de noms de domaine et l'hébergement de sites internet, a interviewé à son tour Paul Twomey, en lui disant que ces propos "donnaient l'impression qu'on pourra créer une extension aussi facilement qu'on achète un nom de domaine aujourd'hui .."

Réponse de Paul Twomey : "Cela ne sera pas comme acheter un nom de domaine ! Il n'y aura pas de discrimination sur l'entité qui pourra demander la création d'une extension. Cependant, le mécanisme de base de conception d'une nouvelle extension comprend le paiement de frais d'application, plus des frais administratifs de gestion".

Il ajoute que "les tarifs ne sont pas encore publiés mais on peut s'attendre à un nombre à 6 chiffres en dollars américains". 100.000 dollars soit 65.000 euros, voilà qui ne sera pas à la portée de toutes les bourses. Parmi les 1,3 milliard d'internautes dans le monde, les plaisantins vont devoir s'abstenir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :